Ma reconnaissance au SAINT pour Ses serviteurs et servantes

Au même titre qu’il y a un ordre hiérarchique dans une armée, une place, un rang pour chaque soldat, ainsi en est-il aussi au sein de l’armée du DIEU VIVANT : une place, un rang pour chaque disciple de YESHUA/JÉSUS.

Tous sommes au service du DIEU VIVANT pour exécuter Ses volontés, mais tous n’avons pas les mêmes responsabilités ni la même autorité dans le Royaume de DIEU et dans le monde spirituel.

Tous au service de DIEU oui mais tous n’avons pas la charge de paître le troupeau de DIEU comme l’ont certains pour avoir été appelés par LE CHEF de l’Église.

Église, Église, Église…

Sais-tu honorer le choix souverain de DIEU en les personnes de ces hommes et de ces femmes qu’IL a appelés et qui sont à Son service pour l’avancement de Ses desseins ici-bas?

VERSET double honneur 1 Pierre

Sais-tu les honorer pour leur obéissance et leurs sacrifices, ayant accepté et continuant d’accepter de mettre tout ce qu’ils sont et tout ce qu’ils ont au service du SAINT?

Où est ta reconnaissance envers DIEU pour la vie de ces hommes et de ces femmes qui chérissent LE SAINT ESPRIT et Son Église?

Ils ne sont pas parfaits ni irréprochables comme toi et moi mais aurions-nous laissé leur humanité nous empêcher de voir LE DIEU QUI est en eux et QUI agit au travers d’eux?

Église, Église, Église…

Tu as su remarquer leurs manquements, leurs défauts, leurs erreurs, mais as-tu d’autant plus remarquer leurs qualités, l’amour de DIEU qu’ils te témoignent, veillant à ce que chacun de tes membres parvienne à la ressemblance du MESSIE YESHUA ?

De tous lieux des voix s’élèvent contre eux – des voix humaines et des voix d’êtres spirituels au service du diable…

Il y a un déséquilibre entre toutes les voix qui les accusent, les critiquent, qui s’élèvent contre chaque serviteur et servante de DIEU et les voix qui s’élèvent en leur faveur. Ce déséquilibre dessert la cause du Royaume de DIEU, de notre Royaume mais tu ne t’en rends peut-être pas compte Église…

Pourquoi n’y a-t-il pas plus de voix qui s’élèvent de ton sein pour parler en leur faveur ?

Où sont les prières en leur faveur qui devraient constamment s’élever du sein de chacun de tes membres vers LE DIEU QUI les a appelés et choisis dans Sa souveraineté ?

SEIGNEUR mon âme est attristée et peinée à cet instant parce que Tes serviteurs et servantes souffrent, pleurent sans que plusieurs d’entre nous ne nous en rendions compte.

Nous en rendre compte ? Comment le pourrions-nous ? L’égoïsme a rempli nos âmes. Centrés sur nous-mêmes, nous ne sommes trop souvent intéressés que par ce qui nous concerne. Ma, mon, mes… sont des pronoms que nous utilisons le plus dans nos requêtes devant TOI mais qu’en est-il de Ton, Ta, Tes… Ton serviteur, Ta servante, Tes intérêts ?

Qu’en est-il de ce qui touche et affecte Ton cœur DIVIN SAUVEUR ?

PÈRE je réalise que sur cette question la plupart d’entre nous qui formons l’Église attristons Ton cœur en étant insensibles à ce qui T’importe.

Merci pour la vie de ces hommes et de ces femmes !

Souviens-TOI du temps qu’ils ont consacré et qu’ils consacrent pour la croissance de chaque saint, pour le salut de ceux qui étaient encore perdus dans leurs péchés pour leur avoir tenu la main et montré le chemin qui mène à TOI.

Montre encore à chacun d’eux aujourd’hui que rien de qu’ils ont fait et font pour TOI n’a été vain.

Montre encore à chacun que TU es juste et non ingrat comme l’Homme.

Qu’aucun de ceux et celles que tu as appelés ne puisse avoir des raisons de questionner le fait de T’avoir dit oui pour mettre leurs vies à Ton service.

Ils sont précieux à Tes yeux, puissent-ils le devenir aussi à mes yeux, à nos yeux, aux yeux de chaque membre de ton Église.

Église, Église, Église…

Apprends à honorer ces hommes et femmes comme DIEU les honore.

Continue d’honorer ceux à qui tu dois l’honneur.

1 Timothée chapitre 4 verset 7 : Que les anciens qui dirigent bien soient jugés dignes d’un double honneur, surtout ceux qui travaillent à la prédication et à l’enseignement.

Ces mots sont une des expressions de ma reconnaissance au SAINT pour Ses serviteurs et Ses servantes.

Texte rédigé en 2018

Je recommande les lectures suivantes : Ceux qui ont le plus besoin de nos prières Les serviteurs et servantes de DIEU ont BESOIN de nos prières – Songe du 10 mars 2018Encouragement et prière pour les serviteurs et servantes de DIEU Prier pour ceux qui nous bénissent

PARLONS-EN : Soutiens-moi dans la prière?

En ce début de semaine, je recommande le contenu de cette exhortation que j’avais réalisé et publié sur YouTube il y a quelques jours déjà.

Écoute, réécoute et mets en pratique, continue de mettre en pratique si c’était déjà le cas et partage aussi ce lien à d’autres pour leur édification.

 

Ma déclaration de DÉPENDANCE

 A Éden, l’homme et la femme ont choisi de s’affranchir de la dépendance totale au SAINT.

Au cours de l’histoire des Hommes, des nations se sont affranchies d’autres nations, des peuples ont milité pour la concrétisation de leurs désir et volonté d’indépendance.

Des enfants ont désiré s’affranchir de l’autorité de leurs parents une fois l’âge de la majorité atteinte, pour être indépendants de ces derniers.

L’indépendance est si précieuse et si valorisée dans ma génération, dans la société dans laquelle je vis, si bien que l’aspiration naissante et présente dans mon cœur semble s’y opposer.

Ce monde a connu des déclarations d’indépendance et certaines parmi elles ont fait la fierté des peuples, marquant ainsi un tournant dans leur histoire.

Ce soir c’est à mon tour de faire ma déclaration, ma déclaration de dépendance au ROI QUE TU es YESHUA.

Avec justesse et vérité, TU as affirmé que sans TOI nous ne pouvons rien faire. Cette affirmation a pris du temps pour que je commence tout juste à réaliser la profondeur de cette vérité dans chaque aspect de la vie que TU m’as donnée.

C’est par Ta grâce que je respire, par Ton amour et Ta justice YHWH/ÉTERNEL mon PÈRE que je suis une nouvelle créature en YESHUA.

Ce n’est qu’en laissant LE SAINT ESPRIT me conduire que je suis à même de reconnaître le sentier de la droiture et de la justice.

C’est par le miracle de Ta providence que je peux mettre à l’écrit ce à quoi je pense.

Je subsiste, je vis par Ta grâce souveraine et indescriptible.

Je ne suis capable de rien qui n’ait une quelconque à tes yeux purs et saints par moi-même.

La connaissance que je peux acquérir intellectuellement prouve ses limites lorsqu’il s’agit de TE connaître par expérience.

Ma volonté non soumis à la Tienne m’a si souvent, m’a toujours menée dans les ténèbres.

Je pourrai faire une liste à ne plus finir des raisons pour lesquelles je prends conscience de mes limites, de mon insignifiance… de mon besoin de dépendance mais je préfère ne considérer que cette vérité qui prévaut sur toutes les autres raisons :

TU es LE ROI des rois et je dois dépendre de TOI.

C’est en pleine possession de mes moyens que je mets à l’écrit ce qui est dorénavant plus qu’une évidence, que je mets à l’écrit mon besoin de dépendance du ROI YESHUA LE MESSIE.

C’est ma déclaration de dépendance,

C’est l’appel au secours de mon cœur qui a besoin de TOI, besoin de Ton règne.

C’est l’expression d’un cœur qui a besoin d’être passionné et embrasé d’amour pour TOI.

C’est l’expression d’un cœur qui a résolu de choisir de T’aimer jour après jour, par des actes, pour TE préférer à toute autre personne, pour TE préférer à toute autre chose.

Là encore, j’ai besoin de dépendre de TOI pour T’aimer en vérité.

C’est ma déclaration de dépendance.

C’est le cri de mon cœur vers mon BIEN-AIMÉ, CELUI après QUI je veux soupirer en esprit et en vérité tout le long du jour afin d’être en harmonie avec LE SAINT ESPRIT pour dire :

Viens! Viens SEIGNEUR YESHUA/JÉSUS! Viens établir Ton Règne sur la terre! Viens  mon BIEN-AIMÉ!

Texte rédigé le dimanche 26 juin 2016 à Göttingen en Allemagne.

 

Jean chapitre 151 Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron.12 Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche; et tout sarment qui porte du fruit, il l’émonde, afin qu’il porte encore plus de fruit.3 Déjà vous êtes purs, à cause de la parole que je vous ai annoncée.4 Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s’il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi.15 Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire.6 Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors, comme le sarment, et il sèche; puis on ramasse les sarments, on les jette au feu, et ils brûlent.7 Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé.8 Si vous portez beaucoup de fruit, c’est ainsi que mon Père sera glorifié, et que vous serez mes disciples.9 Comme le Père m’a aimé, je vous ai aussi aimés. Demeurez dans mon amour.10 Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, de même que j’ai gardé les commandements de mon Père, et que je demeure dans son amour.11 Je vous ai dit ces choses, afin que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite.12 C’est ici mon commandement: Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés.13 Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis.14 Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande.15 Je ne vous appelle plus serviteurs, parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son maître; mais je vous ai appelés amis, parce que je vous ai fait connaître tout ce que j’ai appris de mon Père.16 Ce n’est pas vous qui m’avez choisi; mais moi, je vous ai choisis, et je vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure, afin que ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne.17 Ce que je vous commande, c’est de vous aimer les uns les autres.18 Si le monde vous hait, sachez qu’il m’a haï avant vous.19 Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui est à lui; mais parce que vous n’êtes pas du monde, et que je vous ai choisis du milieu du monde, à cause de cela le monde vous hait.20 Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite : Le serviteur n’est pas plus grand que son maître. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi; s’ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre.21 Mais ils vous feront toutes ces choses à cause de mon nom, parce qu’ils ne connaissent pas celui qui m’a envoyé.22 Si je n’étais pas venu et que je ne leur eusses point parlé, ils n’auraient pas de péché; mais maintenant ils n’ont aucune excuse de leur péché.23 Celui qui me hait, hait aussi mon Père.24 Si je n’avais pas fait parmi eux des œuvres que nul autre n’a faites, ils n’auraient pas de péché; mais maintenant ils les ont vues, et ils ont haï et moi et mon Père.25 Mais cela est arrivé afin que s’accomplît la parole qui est écrite dans leur loi: Ils m’ont haï sans cause.26 Quand sera venu le consolateur, que je vous enverrai de la part du Père, l’Esprit de vérité, qui vient du Père, il rendra témoignage de moi;27 et vous aussi, vous rendrez témoignage, parce que vous êtes avec moi dès le commencement.

Appel à la prière : PRIONS SANS NOUS RELÂCHER POUR CE SUJET

Mon appel à la prière de ce jour est le message contenu dans l’audio ci-dessous, audio que j’avais réalisé en 2017 pour parler de cette catégorie de personnes qui ont le plus besoin de notre prières persistantes. 

Écoute attentivement et prie ensuite pour chacune de ces personnes, en nommant celles dont tu connais les noms et en priant aussi de manière plus globale pour toutes celles dont tu ne connais pas les noms et qui sont connues par YESHUA/JÉSUS LE CHEF DE L’ÉGLISE.

Lance-toi aussi cet appel à la prière en partageant ce message à d’autres comme je le fais avec toi car nous avons besoin de prier, ces personnes ont urgemment besoin de nos prières.

Je te recommande les lectures suivantes : Les serviteurs et servantes de DIEU ont BESOIN de nos prières – Songe du 10 mars 2018 – Prier pour ceux qui nous bénissent  La prière COMME UN VACCIN

Modestie vestimentaire : deviens un exemple, un modèle pour d’autres femmes

Chères sœurs,

Après avoir déjà abordé le thème de la modestie vestimentaire à plus d’une reprise  en précisant qu’il nous faut nous habiller avant toutes choses pour DIEU autrement dit d’abord par motif de conscience envers LUI, je vous adresse ces quelques mots pour plaider avec vous sur cette question. Soyons des modèles aussi sur cette question, des modèles de femmes habillées avec pudeur et humilité qui émanent de leurs cœurs et qui naturellement s’expriment dans leur tenue vestimentaire.

Soyons des modèles pour nos sœurs en CHRIST, et en particulier pour les plus jeunes dans la foi et aussi pour toutes les femmes, jeunes femmes et adolescentes dans ce monde qui s’enlise de plus en plus dans les ténèbres et cela se traduit aussi par leur manière impudique (autrement dit sans pudeur) de s’habiller.

L’environnement joue un rôle important…

Les parents savent qu’un enfant est comme une éponge autrement dit lorsqu’il est mis dans un certain environnement, il s’adapte à l’environnement, se met aux normes de l’environnement car il reproduit ce qu’il voit. Il deviendra comme son environnement, il y a de fortes chances qu’il devienne le produit de son environnement.

Lorsque nous naissons de nouveau, que nous passons de l’identité de créatures de DIEU à celle d’enfants de DIEU en JÉSUS, nous sommes tels des bébés, des enfants qui nous calquons sur le milieu dans lequel nous évoluons. C’est ainsi qu’une sœur qui fréquente dès ses premiers pas dans la foi d’autres sœurs dont la modestie et la pudeur intérieures transparaissent au travers de leurs garde-robe, sera plus encline à se questionner sur ce que doit être l’habillement de la femme chrétienne, plus qu’une sœur qui est entourée de sœurs qui s’habillent sans modestie et sans pudeur.

Toutefois ceci n’est pas une excuse car LE SAINT ESPRIT interpellera forcément cette sœur, d’une manière ou d’une autre. La responsabilité lui incombera donc de se laisser interpeller ou de refuser pour se conformer à son environnement.

La raison première pour laquelle une sœur s’habille décemment c’est pour glorifier son SAUVEUR comme nous l’avons déjà abordé dans cette note (clique ICI). J’ai souvent entendu dire qu’une sœur ne devait pas être une occasion de chute (= de faire que d’autre soient tentés à pécher contre DIEU à cause d’elle) pour les frères dans la foi à cause de sa tenue vestimentaire mais j’ai moins souvent entendu qu’une femme a la responsabilité d’être un modèle pour d’autres sœurs aussi dans sa tenue vestimentaire et cela n’est possible qu’à mesure qu’elle s’habille pour DIEU. C’est aussi ici une notion importante.

Chacune d’entre nous a aussi une responsabilité vis-à-vis des sœurs plus jeunes que nous dans la foi, la responsabilité d’être pour elles un modèle sur cette question de la modestie vestimentaire.

« La modestie ne consiste pas à couvrir nos corps parce qu’ils sont une mauvaise chose ni à nous cacher nous-mêmes… La modeste c’est révéler notre dignité. »

Est-ce qu’aujourd’hui une sœur qui se pose des questions sur la tenue vestimentaire d’une femme, qui est réellement interpellée/dérangée dans sa conscience sur cette question, pourrait-elle venir vers toi parce que te voyant comme un modèle sur ce point? 

Est-ce que LE SAINT ESPRIT pourrait la conduire vers toi pour qu’IL puisse conseiller cette sœur au travers de toi (par tes paroles et aussi par ton style vestimentaire)? 

LE SAINT ESPRIT pourrait-IL aujourd’hui te faire confiance en te confiant une sœur (= en la dirigeant vers toi) pour que tu la conseilles sur le chemin de la volonté de DIEU sur cette question de la tenue vestimentaire de la femme chrétienne ou es-tu encore si influencée par la pensée du monde qui est sous l’emprise du diable qu’il serait désastreux de conduire une sœur vers toi de peur qu’en te voyant, elle ne se conforme davantage au monde?

2 Corinthiens chapitre 3 verset 3 : Vous êtes manifestement une lettre de Christ, écrite, par notre ministère, non avec de l’encre, mais avec l’Esprit du Dieu vivant, non sur des tables de pierre, mais sur des tables de chair, sur les cœurs.

C’est aussi cela être une lettre vivante, un modèle, un exemple pour les autres et il est temps que chaque fille de DIEU en JÉSUS devienne aussi un modèle par sa tenue vestimentaire. Un modèle au milieu de cette génération qui a perdu tout sens de pudeur et qui au lieu de s’habiller, ne fait que se déshabiller de plus en plus : vêtements moulant et dessinant toutes les parties du corps jusqu’aux plus intimes, vêtements transparents, vêtements sexy pour attiser la convoitise sexuelle…

Sois différente car lorsque nos cœurs se convertissent et que notre intelligence se renouvelle de jour en jour pour devenir conforme à la vérité qu’est LE CHRIST, notre garde-robe change aussi au fur et à mesure. Il ne peut pas en être autrement, à moins que tu refuses ce changement pour préférer te conformer au monde.

Que des sœurs en CHRIST et des femmes encore séparées de DIEU puissent se remettre en question sous le poids de la conviction du péché que LE SAINT ESPRIT produira en elle simplement en étant à tes cotés !

Que celles qui ne connaissent pas DIEU viennent te questionner sur ta manière de t’habiller humble, modeste et pudique et qu’en leur donnant la raison du changement de ton style vestimentaire (l’amour pour ton DIEU), qu’elles soient interpellées et que LE SAINT ESPRIT S’en serve pour les amener plus loin en leur montrant l’état de leurs cœurs, les convainquant de péché par rapport à leur nature pécheresse.

Matthieu chapitre 5 verset 16 : Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux.

Je te conseille d’approfondir sur ce thème en lisant d’autres notes de la catégorie S’habiller pour DIEU : ICI

A très vite !