Archive | 2 mai 2017

Lettre à une mère : « CE PETIT ÊTRE QUI ME SUIT »

Je veux être un homme prudent :

Pour guider mon petit enfant.

Je n’oserais pas m’égarer

De peur de le voir m’imiter

Je ne peux pas fuir son regard,

Il veut faire tout ce que je fais ;

Il voudrait être comme moi,

Ce petit garçon qui me voit.

Il m’admire jusqu’à l’extrême,

Il croit en toutes mes paroles ;

Le mal en moi, je dois cacher

Au petit garçonnet qui m’aime

Je dois penser en avançant,

L’hiver comme l’été durant,

Que je construis pour l’avenir

Le petit être qui me suit.

Les enfants sont de grands IMITATEURS. Alors donnez leur un MAGNIFIQUE exemple à imiter.

Sourcehttp://aboverubies.org/~aboverub/index.php/2013-11-12-17-55-51/foreign-languages/french-language/872-ce-petit-etre-qui-me-suit

L’avortement : UN CHOIX ou UN MEURTRE? – « 180 » film documentaire

A celui qui prendra le temps de suivre les 33 minutes de ce documentaire, je supplie de regarder attentivement et de répondre à la question en titre et cela, en son âme et conscience.

Le début de ce film documentaire semble ne rien avoir en apparence avec l’avortement mais en réalité, le début est tout a fait en accord avec le sujet de l’avortement car il s’agit bien d’un être vivant dans le ventre d’une femme lors de l’avortement. La plupart d’entre nous jugeons tout meurtre atroce car il est question d’une vie humaine et aucun d’entre nous n’a le droit de prendre la vie d’un autre mais concernant l’avortement, les avis divergent.

Il est important de nous poser les questions suivantes :

  • A quel moment commence la vie dans le ventre d’une femme? Est-ce au moment où l’enfant naît, vient sur la terre ou plutôt?
  • S’il s’agit bien d’un enfant, d’un être humain dans le ventre de chaque femme, qu’est-ce qui justifierait plus ce meurtre que le meurtre qu’un autre meurtre condamné dans nos sociétés?

Justifier l’avortement comme étant le choix de chaque femme dans la mesure où il s’agit de son corps est un mensonge. En effet, si la vie qui est ôtée durant l’avortement était le corps de la femme qu avorte, elle devrait mourir durant cet acte qu’est l’avortement or c’est la vie d’un autre, du bébé dans son ventre qui est prise…et c’est lui qui meurt.

Complète la phrase suivante s’il-te-plaît :

il est acceptable de tuer un enfant dans le ventre de sa mère lorsque…

Je ne peux imaginer le désarroi dans lequel peuvent être certaines femmes qui se retrouvent enceintes alors qu’elles ne l’avaient pas prévu, qui ne le souhaitaient pas.

D’autres se retrouvent seules ou encore doivent actuellement faire un choix entre le fait de garder cet enfant ou celui de se retrouver abandonnées par ceux avec qui elles étaient en couple car ils ne veulent absolument pas « gâcher leur vie en devenant pères maintenant »  et le fait de le garder, de laisser vivre cet enfant et de se retrouver mères célibataires.

Aussi vrai que cela ne doive absolument pas être facile, j’invite chacune de ses femmes à considérer les choses, la situation en levant les yeux pour regarder au-delà d’elles mêmes afin de considérer la vie de cet enfant qu’elles sont sur le point d’ôter et plus encore, de considérer LE CRÉATEUR de toute vie, QUI a aussi créé les enfants qu’elles portent présentement dans leurs ventres.

A celle qui considère l’avortement pour raison médicale (interruption médicale de grossesse) en se demandant « Pourquoi mettre au monde un enfant qui sera handicapé, triste, battu, déformé, malade? », voici une réponse :

« Si l’enfant à naître n’est pas une personne humaine, aucune justification pour l’avortement n’est nécessaire. Toutefois, si l’enfant à naître est une personne humaine, aucune justification pour l’avortement n’est adéquate. » Gregory Koukl

Ma prière pour toi qui lis ces mots et qui considères l’avortement est que tu prennes le temps de suivre la vidéo ci-après et que LE DIEU DE TOUTE GRÂCE puisse convaincre ton coeur que l’acte que tu t’apprêtes à commettre implique de prendre, d’ôter le droit de vivre de l’enfant que tu portes dans ton ventre, de le tuer.

Clique en bas à droite pour activer les sous-titres en Français si ce n’est pas déjà la cas

Sourcehttp://jesuschristestmavie.com/lavortement-un-choix-ou-un-meurtre-180-film-documentaire/

L’une des dangereuses conséquences du féminisme dans nos familles

Dans nos sociétés modernes, le mouvement féministe a été à l’origine de certaines avancées en faveur des femmes et nul ne le niera. Il est pour beaucoup dans le fait que les femmes puissions avoir le droit de vote aujourd’hui par exemple.

Maintenant, est-ce parce que ce mouvement a apporté certaines choses positives qu’il est pour autant bénéfique pour toi femme et pour nos sociétés?

Regarde avec moi ce qui s’est passé au commencement parce que c’est toujours le même processus qui se reproduit depuis :

Genèse chapitre 3 versets 1 à 19 1 Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs, que l’Éternel Dieu avait faits. Il dit à la femme : Dieu a-t-il réellement dit : Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin?2 La femme répondit au serpent : Nous mangeons du fruit des arbres du jardin.3 Mais quant au fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : Vous n’en mangerez point et vous n’y toucherez point, de peur que vous ne mouriez.4 Alors le serpent dit à la femme : Vous ne mourrez point;mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal.La femme vit que l’arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu’il était précieux pour ouvrir l’intelligence; elle prit de son fruit, et en mangea; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d’elle, et il en mangea.7 Les yeux de l’un et de l’autre s’ouvrirent, ils connurent qu’ils étaient nus, et ayant cousu des feuilles de figuier, ils s’en firent des ceintures.8 Alors ils entendirent la voix de l’Éternel Dieu, qui parcourait le jardin vers le soir, et l’homme et sa femme se cachèrent loin de la face de l’Éternel Dieu, au milieu des arbres du jardin.9 Mais l’Éternel Dieu appela l’homme, et lui dit : Où es-tu?10 Il répondit :

J’ai entendu ta voix dans le jardin, et j’ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché.

11 Et l’Éternel Dieu dit : Qui t’a appris que tu es nu? Est-ce que tu as mangé de l’arbre dont je t’avais défendu de manger?12 L’homme répondit : La femme que tu as mise auprès de moi m’a donné de l’arbre, et j’en ai mangé.13 Et l’Éternel Dieu dit à la femme : Pourquoi as-tu fait cela? La femme répondit : Le serpent m’a séduite, et j’en ai mangé.14 L’Éternel Dieu dit au serpent : Puisque tu as fait cela, tu seras maudit entre tout le bétail et entre tous les animaux des champs, tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie.15 Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité : celle-ci t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon. 16 Il dit à la femme : J’augmenterai la souffrance de tes grossesses, tu enfanteras avec douleur, et tes désirs se porteront vers ton mari, mais il dominera sur toi.17 Il dit à l’homme : Puisque tu as écouté la voix de ta femme, et que tu as mangé de l’arbre au sujet duquel je t’avais donné cet ordre : Tu n’en mangeras point! le sol sera maudit à cause de toi. C’est à force de peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie,18 il te produira des épines et des ronces, et tu mangeras de l’herbe des champs.19 C’est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu’à ce que tu retournes dans la terre, d’où tu as été pris; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière.

Il est question de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Il y a de fait un certain bien qui résulte du fruit de cet arbre mais ce « bien » n’a aucune valeur pour DIEU. Il s’agit du bien relatif à la nature humaine (= à la chair) qui est de fait une inimitié devant LE SAINT. Lisons ensemble :

Romains chapitre 8 verstes 1 à 8 (version Parole Vivante)  1 Maintenant, ceux qui sont unis au Christ Jésus ne peuvent plus être condamnés. 2 En effet, quand quelqu’un est uni au Christ Jésus, la loi pour lui, c’est l’Esprit Saint qui donne la vie. Cette loi m’a libéré de la loi du péché et de la mort. 3 La loi de Moïse ne pouvait pas faire cela, parce que la faiblesse des êtres humains l’a empêchée d’agir. Mais Dieu a pu le faire : il a envoyé son Fils dans un corps semblable à celui des pécheurs pour les libérer du péché. Par là, Dieu a condamné le péché qui agit dans les êtres humains. 4 Il a agi ainsi pour que nous soyons capables de vivre comme la loi le demande. Ainsi ; ce n’est plus une façon de voir humaine qui nous dirige, c’est l’Esprit Saint. 5 En effet, ceux qui suivent leur façon de voir obéissent à leurs désirs humains; mais ceux qui suivent l’Esprit Saint obéissent à ce que l’Esprit désire. Quand quelqu’un suit ses désirs humains, il va vers la mort, quand quelqu’un suit l’Esprit Saint, il va vers la vie et vers la paix. 7 Oui, les désirs humains sont ennemis de Dieu, ils n’obéissent pas à la loi de Dieu. Pour eux, c’est même impossible. 8 Et ceux qui suivent ces désirs ne peuvent pas plaire à Dieu.

Lorsque Adam et Ève ont mangé du fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, fruit dont LE DIEU SAINT leur avait expressément défendu la consommation, il ont effectivement eu la connaissance que le diable – le serpent – leur avait fait miroiter. Cette connaissance représente l’aspect du « bien » de ce fruit défendu qui est nécessairement accompagné du mal et nous voyons ce mal aujourd’hui sous toutes ses formes (violences conjugales, haine de DIEU, meurtres, viols, jalousie…).

Le féminisme a beau avoir participé à certaines avancées de la condition des femmes dans nos sociétés – image du « bien » dont je faisais mention plus haut – il produit naturellement le mal qui est associé à ce « bien ».

Concrètement, les femmes avons dorénavant le droit de vote pour ne citer que cet exemple – ce qui est une bonne chose car nous ne sommes pas des citoyennes de seconde zone – mais à quel prix? Quel est le prix que paient nos sociétés pour avoir adopté ce mouvement féministe? Quelles sont aujourd’hui les conséquences dans nos familles, dans nos sociétés?

Je te laisse en avoir un léger aperçu en suivant cette brève vidéo : 

Que DIEU te bénisse en ouvrant ton intelligence pour te faire voir le mouvement féministe comme LUI le voit et non plus comme la société dans laquelle tu vis le considère et en vante les mérites.

Romains chapitre 12 versets 1 à 21 Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable.2 Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.