Archives

Savoir écouter – extrait du livre Le vrai serviteur de DIEU par Watchmann Nee

Chers lecteurs,

Je partage avec chacun de vous dans les lignes qui suivent un extrait du contenu du livre Le vrai serviteur de DIEU écrit par Watchmann Nee dans lequel il est question de quelques unes des qualités qui doivent être manifestes dans la vie d’une personne servant DIEU.

Que celui et celle qui liront considèrent cet enseignement pour eux-mêmes et non pour une tierce personne pour en faire un sujet de prière et de réflexion avec LE SAINT ESPRIT.

 

Il sait écouter – extrait du livre Le vrai serviteur de DIEU par Watchmann Nee

Nous nous attendons à trouver encore une autre qualité dans la vie de tout serviteur de DIEU : il doit savoir écouter. Beaucoup de gens n’attribuent qu’une importance relative à cette faculté, mais l’expérience, l’observation ont prouvé qu’elle en a beaucoup.

Quiconque désire servir LE SEIGNEUR doit acquérir l’habitude d’écouter ce que disent les gens, et ceci non de façon superficielle, mais en écoutant attentivement, avec l’intention d’entendre et de comprendre ce qui est dit. Lorsqu’un chrétien en difficulté intérieure s’adresse à un serviteur de DIEU pour recevoir une aide, celui-ci devrait être capable de distinguer les trois différentes manières de s’exprimer en écoutant le récit de son frère :

  1. les paroles qu’il prononce,
  2. celles qu’il se garde de dire,
  3. et celles qu’il ne peut pas exprimer et qui reposent dans les profondeurs de son esprit.

Tout d’abord, vous devez vous faire un devoir de comprendre votre interlocuteur.

Cela implique en réalité la nécessité de l’écouter jusqu’à ce que vous connaissiez le fond de sa pensée; autrement dit, vous aurez besoin d’être en toute sérénité devant DIEU afin que votre pensée soit limpide et votre esprit calme, car il n’est pas tellement aisé de bien écouter. Permettez-moi de vous poser une question : êtes-vous capable de suivre intelligemment jusqu’au bout le récit d’une personne quand elle s’efforce d’expliquer sa difficulté? Je crains que si vingt d’entre vous écoutiez au même moment la même personne, il y aurait autant d’impressions que d’auditeurs à propos de son problème.

Oh! il faut que nous soyons bien maîtres de nous-mêmes si nous voulons acquérir des oreilles qui entendent. Il faut que celles-ci soient éduquées à écouter. A moins d’être bien disciplinés, nous nous lassons des histoires que les personnes en difficulté déversent dans nos oreilles, et, bien avant qu’elles ne s’arrêtent de parler, nous avons cessé d’écouter et nous tirons prématurément nos conclusions au sujet de leur peine. Ou bien, dès le début, nous ne prêtons qu’une attention distraite à ce qu’elles nous disent parce que nous sommes tellement préoccupés par ce que nous avons à leur communiquer que nous n’attendons qu’une occasion pour entrer en lice et jouer à nouveau le rôle de celui qui parle, dans l’espoir, bien entendu, d’être écouté attentivement.

Fréquemment, il arrive qu’un serviteur de DIEU ayant médité un certain sujet en soi réellement imprégné que, si un frère en difficulté vient solliciter son aide, il lui parlera immédiatement de la question qu’il vient de méditer. Aussitôt après, un autre frère de bonnes conditions spirituelles, se verra infliger le même traitement; et par la suite, tous ceux qui viendront trouver ce serviteur de DIEU connaîtront le même sort, quel que soit leur état.

Dans l’oeuvre du SEIGNEUR, il est plus difficile d’aider les gens qu’il ne l’est pour un médecin de soulager les maux de ceux qui se présentent à son cabinet.

Ce dernier dispose d’un laboratoire où il peut faire des analyses qui l’aideront dans son diagnostic pour chaque cas, tandis qu’un serviteur de DIEU doit l’établir sans l’aide d’auxiliaires. Si quelqu’un se présente à vous et, pendant une demi-heure, vous expose toutes ses difficultés, et que nous ne puissiez pas l’écouter attentivement, comment serez vous capables de situer son mal ? Il est indispensable que tout ceux qui servent LE SEIGNEUR cultivent l’art d’écouter ce que disent les gens jusqu’à ce qu’ils deviennent des auditeurs experts et qu’ils se servent de cette capacité pour comprendre le problème spécifique de chaque individu.

Le vrai serviteur de DieuQuand quelqu’un en détresse nous parle, nous devons pouvoir discerner ce qu’il évite de dévoiler au cours de son récit. Il est sans doute plus difficile d’avoir une notion nette des paroles tues que des paroles dites, mais il nous faut apprendre à écouter avec assez d’attention pour pouvoir discerner les unes et les autres.

Quand les gens nous consultent à propos de leurs problèmes, il n’est pas rare qu’ils ne racontent que la moitié de leur histoire et se garde bien de divulguer l’autre moitié.

C’est là que la compétence du serviteur de DIEU est éprouvée. Si vous êtes un serviteur incompétent, vous ne discernerez que ce qui est clairement exprimé; ou bien, vous essayerez de lire entre les lignes du récit, y insérant vos propres pensées qui n’auront jamais été dans le coeur de celui qui aura cherché votre aide. S’il vous incombe de lire exactement entre les lignes, votre communication avec LE SEIGNEUR devra être très intime.

Quand une personne en détresse ne parle que de l’aspect superficiel de son mal et en tait les causes profondes, comment pourrez-vous connaître son état? Vous le pourrez, si vous êtes vous-même limpide avec DIEU.

En troisième lieu, nous devons être capables de discerner ce que trahit leur état d’esprit.

Au-delà de toutes les paroles qu’une personne pourra prononcer et au-delà de toutes celles qu’elle pourra délibérément taire, se trouvent les paroles dont nous avons dit qu’elles reposaient dans les profondeurs de son esprit. Quand un chrétien en difficulté s’extériorise, son esprit parle aussi. Le fait qu’il est disposé à parler de lui-même vous donne la possibilité de comprendre sa pensée. Si ses lèvres sont fermées, il est difficile de savoir ce qui se passe en lui, mais, s’il ouvre la bouche, son esprit trouvera un moyen de s’exprimer, même s’il mesure ses paroles. Votre faculté de distinguer ce que dit son esprit dépendra de la mesure de votre propre expérience spirituelle. Si vous avez acquis quelque compréhension dans la présence de DIEU, vous pourrez comprendre les paroles que le frère aura dites, et puis aussi celles qu’il aura tues, et encore celle que le tréfonds de son être ressent. Ainsi, vous serez à même de discerner la difficulté qu’il a exprimé par ses lèvres ainsi que la difficulté spirituelle non exprimée; c’est alors que vous serez en mesure d’offrir le remède convenant à son cas.

Hélas! très peu de chrétiens sont de bons écouteurs. Vous pourriez consacrer une heure entière à essayer d’exposer un cas difficile à de tels chrétiens, ils demeureraient néanmoins dans le vague à votre sujet. Notre oreille n’est pas capable de percevoir les nuances.

Si nous ne pouvons pas saisir ce que les gens ont à nous dire, comment pourrons-nous comprendre les paroles que DIEU nous adresse ?

Oh ! ne prenons pas cela à la légère. Si nous n’apprenons pas à écouter dans le but de comprendre notre prochain, nous pourrons peut-être devenir de grands lecteurs de la Bible, ou mêmes de grands docteurs et des gens très compétents dans toutes sortes de domaines; mais nous demeurerons encore incapables de nous occuper d’un frère en détresse. Nous ne devrions pas seulement savoir parler aux gens, mais encore pouvoir nous occuper de leurs difficultés. Mais, comment ferons-nous cela si nous n’avons appris qu’à parler et pas à écouter? Oh! puissions-nous saisir le sérieux de cette déficience.

Créé en moi un cœur pur

On raconte l’histoire d’un médecin d’un certain âge dont le stock de médicaments était réduit à de l’huile de ricin et à de la quinine. Quelle que fût la maladie des patients, il prescrivait soit l’un, soit l’autre de ces remèdes. Beaucoup de serviteurs de DIEU traitent exactement de cette façon ceux qui viennent à eux. Ils ne connaissent qu’un ou deux remèdes. Beaucoup de serviteurs de DIEU traitent exactement de cette façon ceux qui viennent à eux, ils emploient l’un ou l’autre. De tels serviteurs ne peuvent pas apporter une aide réelle à ceux qui les consultent parce qu’ils ne font que leur parler, étant incapables de les écouter tout d’abord.

Comment pourrons-nous acquérir la faculté d’écouter les personnes et de saisir ce qu’elles disent ?

En premier lieu, nous ne devons pas être subjectifs.La subjectivité est l’une des causes essentielles de notre incapacité d’écouter. Si vous abordez les gens avec des idées préconçues à leur égard, vous aurez beaucoup de peine à enregistrer ce qu’ils diront, votre esprit étant à l’avance rempli de vos propres conclusions. Vous êtes tellement ancrés dans vos idées que les opinions des autres ne peuvent pas pénétrer en vous. Vous êtes si profondément convaincus d’avoir découvert la panacée contre tous les maux que vous offrez le même remède, quelque soit la variété des besoins de ceux qui s’approchent de vous. Comment un serviteur de DIEU pourra-t-il jamais prêter attention à l’exposé de certains besoins, si, avant d’avoir entendu, il est convaincu de connaître le genre de la souffrance et de savoir comment y remédier ? Il nous faut demander au SEIGNEUR de nous délivrer de cette subjectivité. Venons à LUI et demandons LUI de nous rendre capables , dans tous nos contacts, de mettre de côté nos idées préconçues et nos propres conclusions, et de nous instruire LUI-Même , afin que nous puissions arriver à un diagnostic juste pour chaque cas.

Deuxièmement, nous ne devons pas rêvasser. Beaucoup de croyants ignorent tout de la discipline de leur esprit. Jour et nuit, leurs pensées coulent à flots ininterrompus. Ils ne se concentrent jamais, mais laissent simplement errer leur imagination de-ci de-là, jusqu’à ce que leur esprit ait accumulé une telle somme de matière qu’ils ne peuvent plus en emmagasiner davantage. Lorsque les gens leur parlent, ils ne peuvent pas suivre leur développement, entraînés seulement par le cours de leurs propres pensées, et ne parlent que des choses qui les préoccupent. Il est indispensable que nous apprenions à calmer nos esprits, si nous désirons comprendre et enregistrer ce que l’on nous dit.

Enfin, nous devons apprendre à sympathiser avec les gens. Même en écoutant ce qu’une personne dit, vous serez toujours incapable de comprendre ses besoins si vous n’entrez pas dans ses circonstances par sympathie. Si quelqu’un se présente à vous dans une profonde détresse et que vous continuiez à être rayonnant et plein de joie, vous lui donnerez l’impression d’être insensible à sa douleur et vous ne pourrez jamais établir le vrai diagnostic de son cas. Si votre vie émotionnelle n’a pas été mise au point par DIEU, quand d’autres exprimeront leur joie, vous serez incapables de leur répondre joyeusement, et quand ils souffriront, vous serez incapable de partager leur peine. Ainsi, vous pourrez entendre les paroles qu’on vous dira, mais vous ne pourrez pas les comprendre.

Nous devons nous rappeler que nous sommes les serviteurs des autres pour la cause du CHRIST, et nous ne devons pas leur consacrer seulement notre temps et nos forces mais aussi leur témoigner de l’affection.

L’exigence de DIEU à l’égard de ceux qui Le servent est sans limites.

Elle ne nous octroie aucun loisir pour nous occuper de nous-mêmes. Si nous nous abandonnons à nos rires et à nos pleures, si nous nous occupons de ce qui nous plaît et de ce qui nous déplaît, nous seront bien trop préoccupés pour nous consacrer librement aux autres. Si nos plaisirs et notre souffrance nous accaparent, et, si c’est à contrecœur que nous renonçons à nos intérêts, nous ressemblerons à une pièce trop meublée, ne pouvant plus rien recevoir. En d’autres mots, nous aurons dépensé toutes nos forces émotives pour nous-mêmes et nous n’aurons plus rien pour les autres. Nous devons réaliser que la vitalité de notre être psychique a ses limites, de même que celle de notre corps. Puisque nos forces émotives ne sont pas illimitées, si nous épuisons nos sympathies dans une direction, nous ne pourrons plus les utiliser dans une autre. C’est pourquoi, toute personne qui témoigne une affection excessive à une autre ne peut pas servir LE SEIGNEUR. JÉSUS CHRIST a dit LUI-Même :

« Si quelqu’un vient à moi, et s’il ne hait pas son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères et ses sœurs… il ne peut pas être mon disciple » (Luc 14 : 26).

Le besoin fondamental de toute personne engagée dans l’oeuvre du SEIGNEUR est de connaître expérimentalement la Croix; sinon, nous serons comme enfermés en nous-mêmes et gouvernés par nos propres pensées et sentiments.

Il n’existe pas de chemin facile et peu coût pour ceux qui veulent être de quelque utilité pour DIEU et leur prochain.

Rappelons-nous qu’un auditeur superficiel ne sera jamais un ouvrier de valeur, et que, pour devenir un auditeur attentif, il nous faut laisser la croix opérer profondément dans nos vies. Elle nous libérera de notre « moi » qui nous absorbe et nous rends sourds aux besoin des autres. Un travail profond de la Croix dans nos vies produira une tranquillité intérieure qui fera de nous des auditeurs patients. Ceci ne signifie pas que nous laisserons les gens nous parler pendant des heures tandis que nous les écouterons paisiblement et sans mot dire. Mais nous leur donnerons le temps nécessaire pour expliquer ce qu’ils ont sur le cœur.

Une fausse conception domine parmi les serviteurs de DIEU. Ils pensent qu’il important avant tout d’être capable de parler.

Loin de là! Pour être efficaces, nous avons besoin d’être éclairés par LE SAINT ESPRIT. Nous avons besoin de discernement en ce qui concerne la situation de touts ceux qui nous consultent; nous avons besoin de calme pour les entendre exposer leur cas; et nous avons besoin de quiétude d’esprit pour comprendre leur véritable situation au travers de leurs exposés.

Nous devons, en outre, demeurer dans une relation limpide avec LE SEIGNEUR afin que, étant nous-même éclairés par LUI, nous puissions discerner clairement les besoins des autres et être prêts à dispenser, sur la base d’un diagnostic clair, le remède convenable et approprié à chaque cas.

 

Tu peux te procurer ce livre en le commandant sur des sites comme amazon.fr ou encore sur Fnac.com ou si tu es en France et plus précisément e région parisienne comme moi, te rendre dans une des librairies chrétiennes dont tu pourras avoir l’adresse sur Internet en faisant une recherche.

Pour finir je te recommande l’article suivant pour écouter et réécouter : Ton problème c’est que tu ne sais pas écouter alors apprends à écouter en cliquant ICI

Ma reconnaissance au SAINT pour Ses serviteurs et servantes

Au même titre qu’il y a un ordre hiérarchique dans une armée, une place, un rang pour chaque soldat, ainsi en est-il aussi au sein de l’armée du DIEU VIVANT : une place, un rang pour chaque disciple de YESHUA/JÉSUS.

Tous sommes au service du DIEU VIVANT pour exécuter Ses volontés, mais tous n’avons pas les mêmes responsabilités ni la même autorité dans le Royaume de DIEU et dans le monde spirituel.

Tous au service de DIEU oui mais tous n’avons pas la charge de paître le troupeau de DIEU comme l’ont certains pour avoir été appelés par LE CHEF de l’Église.

Église, Église, Église…

Sais-tu honorer le choix souverain de DIEU en les personnes de ces hommes et de ces femmes qu’IL a appelés et qui sont à Son service pour l’avancement de Ses desseins ici-bas?

VERSET double honneur 1 Pierre

Sais-tu les honorer pour leur obéissance et leurs sacrifices, ayant accepté et continuant d’accepter de mettre tout ce qu’ils sont et tout ce qu’ils ont au service du SAINT?

Où est ta reconnaissance envers DIEU pour la vie de ces hommes et de ces femmes qui chérissent LE SAINT ESPRIT et Son Église?

Ils ne sont pas parfaits ni irréprochables comme toi et moi mais aurions-nous laissé leur humanité nous empêcher de voir LE DIEU QUI est en eux et QUI agit au travers d’eux?

Église, Église, Église…

Tu as su remarquer leurs manquements, leurs défauts, leurs erreurs, mais as-tu d’autant plus remarquer leurs qualités, l’amour de DIEU qu’ils te témoignent, veillant à ce que chacun de tes membres parvienne à la ressemblance du MESSIE YESHUA ?

De tous lieux des voix s’élèvent contre eux – des voix humaines et des voix d’êtres spirituels au service du diable…

Il y a un déséquilibre entre toutes les voix qui les accusent, les critiquent, qui s’élèvent contre chaque serviteur et servante de DIEU et les voix qui s’élèvent en leur faveur. Ce déséquilibre dessert la cause du Royaume de DIEU, de notre Royaume mais tu ne t’en rends peut-être pas compte Église…

Pourquoi n’y a-t-il pas plus de voix qui s’élèvent de ton sein pour parler en leur faveur ?

Où sont les prières en leur faveur qui devraient constamment s’élever du sein de chacun de tes membres vers LE DIEU QUI les a appelés et choisis dans Sa souveraineté ?

SEIGNEUR mon âme est attristée et peinée à cet instant parce que Tes serviteurs et servantes souffrent, pleurent sans que plusieurs d’entre nous ne nous en rendions compte.

Nous en rendre compte ? Comment le pourrions-nous ? L’égoïsme a rempli nos âmes. Centrés sur nous-mêmes, nous ne sommes trop souvent intéressés que par ce qui nous concerne. Ma, mon, mes… sont des pronoms que nous utilisons le plus dans nos requêtes devant TOI mais qu’en est-il de Ton, Ta, Tes… Ton serviteur, Ta servante, Tes intérêts ?

Qu’en est-il de ce qui touche et affecte Ton cœur DIVIN SAUVEUR ?

PÈRE je réalise que sur cette question la plupart d’entre nous qui formons l’Église attristons Ton cœur en étant insensibles à ce qui T’importe.

Merci pour la vie de ces hommes et de ces femmes !

Souviens-TOI du temps qu’ils ont consacré et qu’ils consacrent pour la croissance de chaque saint, pour le salut de ceux qui étaient encore perdus dans leurs péchés pour leur avoir tenu la main et montré le chemin qui mène à TOI.

Montre encore à chacun d’eux aujourd’hui que rien de qu’ils ont fait et font pour TOI n’a été vain.

Montre encore à chacun que TU es juste et non ingrat comme l’Homme.

Qu’aucun de ceux et celles que tu as appelés ne puisse avoir des raisons de questionner le fait de T’avoir dit oui pour mettre leurs vies à Ton service.

Ils sont précieux à Tes yeux, puissent-ils le devenir aussi à mes yeux, à nos yeux, aux yeux de chaque membre de ton Église.

Église, Église, Église…

Apprends à honorer ces hommes et femmes comme DIEU les honore.

Continue d’honorer ceux à qui tu dois l’honneur.

1 Timothée chapitre 4 verset 7 : Que les anciens qui dirigent bien soient jugés dignes d’un double honneur, surtout ceux qui travaillent à la prédication et à l’enseignement.

Ces mots sont une des expressions de ma reconnaissance au SAINT pour Ses serviteurs et Ses servantes.

Texte rédigé en 2018

Je recommande les lectures suivantes : Ceux qui ont le plus besoin de nos prières Les serviteurs et servantes de DIEU ont BESOIN de nos prières – Songe du 10 mars 2018Encouragement et prière pour les serviteurs et servantes de DIEU Prier pour ceux qui nous bénissent

Modestie vestimentaire : deviens un exemple, un modèle pour d’autres femmes

Chères sœurs,

Après avoir déjà abordé le thème de la modestie vestimentaire à plus d’une reprise  en précisant qu’il nous faut nous habiller avant toutes choses pour DIEU autrement dit d’abord par motif de conscience envers LUI, je vous adresse ces quelques mots pour plaider avec vous sur cette question. Soyons des modèles aussi sur cette question, des modèles de femmes habillées avec pudeur et humilité qui émanent de leurs cœurs et qui naturellement s’expriment dans leur tenue vestimentaire.

Soyons des modèles pour nos sœurs en CHRIST, et en particulier pour les plus jeunes dans la foi et aussi pour toutes les femmes, jeunes femmes et adolescentes dans ce monde qui s’enlise de plus en plus dans les ténèbres et cela se traduit aussi par leur manière impudique (autrement dit sans pudeur) de s’habiller.

L’environnement joue un rôle important…

Les parents savent qu’un enfant est comme une éponge autrement dit lorsqu’il est mis dans un certain environnement, il s’adapte à l’environnement, se met aux normes de l’environnement car il reproduit ce qu’il voit. Il deviendra comme son environnement, il y a de fortes chances qu’il devienne le produit de son environnement.

Lorsque nous naissons de nouveau, que nous passons de l’identité de créatures de DIEU à celle d’enfants de DIEU en JÉSUS, nous sommes tels des bébés, des enfants qui nous calquons sur le milieu dans lequel nous évoluons. C’est ainsi qu’une sœur qui fréquente dès ses premiers pas dans la foi d’autres sœurs dont la modestie et la pudeur intérieures transparaissent au travers de leurs garde-robe, sera plus encline à se questionner sur ce que doit être l’habillement de la femme chrétienne, plus qu’une sœur qui est entourée de sœurs qui s’habillent sans modestie et sans pudeur.

Toutefois ceci n’est pas une excuse car LE SAINT ESPRIT interpellera forcément cette sœur, d’une manière ou d’une autre. La responsabilité lui incombera donc de se laisser interpeller ou de refuser pour se conformer à son environnement.

La raison première pour laquelle une sœur s’habille décemment c’est pour glorifier son SAUVEUR comme nous l’avons déjà abordé dans cette note (clique ICI). J’ai souvent entendu dire qu’une sœur ne devait pas être une occasion de chute (= de faire que d’autre soient tentés à pécher contre DIEU à cause d’elle) pour les frères dans la foi à cause de sa tenue vestimentaire mais j’ai moins souvent entendu qu’une femme a la responsabilité d’être un modèle pour d’autres sœurs aussi dans sa tenue vestimentaire et cela n’est possible qu’à mesure qu’elle s’habille pour DIEU. C’est aussi ici une notion importante.

Chacune d’entre nous a aussi une responsabilité vis-à-vis des sœurs plus jeunes que nous dans la foi, la responsabilité d’être pour elles un modèle sur cette question de la modestie vestimentaire.

« La modestie ne consiste pas à couvrir nos corps parce qu’ils sont une mauvaise chose ni à nous cacher nous-mêmes… La modeste c’est révéler notre dignité. »

Est-ce qu’aujourd’hui une sœur qui se pose des questions sur la tenue vestimentaire d’une femme, qui est réellement interpellée/dérangée dans sa conscience sur cette question, pourrait-elle venir vers toi parce que te voyant comme un modèle sur ce point? 

Est-ce que LE SAINT ESPRIT pourrait la conduire vers toi pour qu’IL puisse conseiller cette sœur au travers de toi (par tes paroles et aussi par ton style vestimentaire)? 

LE SAINT ESPRIT pourrait-IL aujourd’hui te faire confiance en te confiant une sœur (= en la dirigeant vers toi) pour que tu la conseilles sur le chemin de la volonté de DIEU sur cette question de la tenue vestimentaire de la femme chrétienne ou es-tu encore si influencée par la pensée du monde qui est sous l’emprise du diable qu’il serait désastreux de conduire une sœur vers toi de peur qu’en te voyant, elle ne se conforme davantage au monde?

2 Corinthiens chapitre 3 verset 3 : Vous êtes manifestement une lettre de Christ, écrite, par notre ministère, non avec de l’encre, mais avec l’Esprit du Dieu vivant, non sur des tables de pierre, mais sur des tables de chair, sur les cœurs.

C’est aussi cela être une lettre vivante, un modèle, un exemple pour les autres et il est temps que chaque fille de DIEU en JÉSUS devienne aussi un modèle par sa tenue vestimentaire. Un modèle au milieu de cette génération qui a perdu tout sens de pudeur et qui au lieu de s’habiller, ne fait que se déshabiller de plus en plus : vêtements moulant et dessinant toutes les parties du corps jusqu’aux plus intimes, vêtements transparents, vêtements sexy pour attiser la convoitise sexuelle…

Sois différente car lorsque nos cœurs se convertissent et que notre intelligence se renouvelle de jour en jour pour devenir conforme à la vérité qu’est LE CHRIST, notre garde-robe change aussi au fur et à mesure. Il ne peut pas en être autrement, à moins que tu refuses ce changement pour préférer te conformer au monde.

Que des sœurs en CHRIST et des femmes encore séparées de DIEU puissent se remettre en question sous le poids de la conviction du péché que LE SAINT ESPRIT produira en elle simplement en étant à tes cotés !

Que celles qui ne connaissent pas DIEU viennent te questionner sur ta manière de t’habiller humble, modeste et pudique et qu’en leur donnant la raison du changement de ton style vestimentaire (l’amour pour ton DIEU), qu’elles soient interpellées et que LE SAINT ESPRIT S’en serve pour les amener plus loin en leur montrant l’état de leurs cœurs, les convainquant de péché par rapport à leur nature pécheresse.

Matthieu chapitre 5 verset 16 : Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux.

Je te conseille d’approfondir sur ce thème en lisant d’autres notes de la catégorie S’habiller pour DIEU : ICI

A très vite !

Mère, tu es la colonne vertébrale de la nation !

Chères sœurs,

J’ai traduit ci-après un texte lu sur la page Facebook Above Rubies à laquelle je suis abonnée, le titre du texte en Anglais est  You are the backbone of the nation !

Que ces mots soient un encouragement et un enseignement pour celles qui sont déjà mères et aussi pour celles qui ne l’étant pas encore, soupirent après LE SAINT ESPRIT afin qu’IL les équipe et les forme pour devenir des mères selon Son cœur en comprenant les différents enjeux de ce si grand appel – celui d’être mère – non plus selon les standards des Hommes mais selon les Siens.

Je t’invite à approfondir en lisant d’autres articles dans la catégorie Mère selon DIEU et aussi à partager ce texte pour encourager une mère et une future mère.

 

Mère, tu es la colonne vertébrale de la nation!

Tu es la plus grande menace face à ceux qui veulent éloigner cette nation des voies de DIEU. Alors que tu consacres ta vie pour élever, former et éduquer tes enfants, tu détermines la direction de cette nation et même celle du monde.

En tant que colonne vertébrale de cette nation…

Tu es une bâtisseuse, bâtissant un mariage et une famille pieux/selon DIEU et par conséquent, tu aides à bâtir une nation forte.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises et intérieurTu es ointe par DIEU pour dorloter et élever tes enfants. C’est plus puissant que n’importe quelle carrière que tu pourrais avoir à l’extérieur du foyer.

Tu es appelée par DIEU à cette grande carrière. Si tu t’en détournes, tu manqueras à ton appel le plus élevé.

Tu es la gardienne de ton foyer. Tu maintiens ton mariage et ta famille forts. Les gouvernantes sont sans aucun doute la colonne vertébrale de la nation. A mesure que les mères bâtissent des foyers solides, la nation devient plus forte. Quand les mères quittent/abandonnent leurs foyers, la nation s’affaiblit.

Tu es l’éclat et la gloire de ton foyer. Un foyer n’est réellement un foyer que lorsque la mère y est, le rendant un endroit magnifique par sa présence.

Tu es un vainqueur. Bâtir un foyer, une famille et héritage pieux/selon DIEU n’est pas une tâche facile. Cela demande force et courage, fermeté et endurance et DIEU est avec toi instant après instant, te donnant le pouvoir de vaincre en Son nom.

Tu es celle qui change la destinée d’une nation. Lorsque les mères retournent dans le foyer pour embrasser les enfants que DIEU veut qu’elles aient en les équipant pour devenir des fils et des filles selon DIEU, elles changent le cours/la direction de la nation.

Tu es une éducatrice. Personne n’est plus puissant que toi mère, pour influencer tes enfants pour la cause de DIEU, pour leur révéler les merveilles de ton DIEU et de Son univers. A mesure que tu cherches la vérité, tu enseignes à tes enfants la vérité et tu deviens une éducatrice non seulement pour tes enfants, mais aussi pour le reste de la société.

Ensemble, mères, nous sommes la colonne vertébrale de la nation. Ne renonçons pas à influencer cette nation et les générations à venir.

Bénédictions à vous aujourd’hui, Nancy Campbell

Texte traduit en Français par l’auteur du blog femmeselonlecoeurdedieu.fr

Sourcehttps://www.facebook.com/128592297167955/posts/2738660882827737/

La montée des « Entendeurs »

Prends le temps de lire cet article et retrouvons-nous après pour quelques mots en commentaire suite à ta lecture :

Pourquoi la société a-t-elle changé son attitude envers les personnes qui entendent des voix ?

Par Sam Livingston

Les entendeurs se souviennent de 1987 comme l’année où entendre des voix est devenu normal. « Il reste difficile à contester que 1987 a marqué un tournant dans l’histoire de l’entente de voix », écrit Angela Woods dans un article paru dans le Journal of Mental Health (Journal de la santé mentale) intitulé « Les entendeurs de voix ». Traditionnellement, les gens qui entendaient des voix dans leur tête que personne d’autre ne pouvait entendre ont été diagnostiqués avec une schizophrénie ou un trouble bipolaire et sont devenus des exclus sociaux. Mais, depuis 1987 il y a eu un changement dans la façon dont la société réagi face aux entendeurs de voix. Plutôt que d’essayer d’arrêter les voix ou de donner aux entendeurs un traitement médical, les psychiatres encouragent les gens à dialoguer avec les voix qu’ils entendent, et ils veulent que la société considère ce comportement comme normal et acceptable.

Les gens qui entendent des voix dans leur tête sont plus communs que vous ne le pensez.

En 1991, le département de l’hygiène mentale à l’Université Johns Hopkins a publié le plus grand sondage jamais réalisé sur l’entente de voix dans l’ensemble de la population en dehors des cliniques de santé mentale. Sur les 18,000 personnes évaluées, 10 à 15 pour cent ont expérimenté une sorte d’hallucination auditive ou visuelle.

Est-ce qu’entendre des voix est normal ?

HearersDans un article de juin 2017 pour l’Atlantic intitulé « Les médiums qui entendent des voix pourraient avoir trouvé quelque chose », Joseph Frankel a discuté des réseaux croissants qui visent à aider les gens à gérer et à contrôler les voix dans leur tête. Son article tourne principalement autour des travaux du psychologue de Yale Phillip Corlett et du psychiatre de Yale Albert Powers.

Corlett et Powers essaient d’aider les gens à apprendre à contrôler les voix dans leurs têtes plutôt que de s’en débarrasser. Leur approche consiste à étudier et à observer les médiums. Les médiums permettent volontairement les voix dans leurs esprits et prétendent pouvoir les contrôler.

Frankel a écrit que chaque psychiatre à qui il a parlé « partagent la croyance qu’un comportement inhabituel ne devrait entrer dans le domaine du diagnostic que lorsqu’il cause de la souffrance ». Ils disent que les personnes qui entendent des voix n’ont pas besoin de demander une aide médicale à moins que ces voix causent des dommages.

À certains égards, cette approche peut être bonne. Souvent, les médicaments que les médecins prescrivent amplifient effectivement le problème. Mais ce qui est troublant à propos des points de vue de Frankel et des autorités qu’il cite est qu’ils croient qu’entendre des voix n’est pas étrange et n’est pas un problème tant que vous contrôlez ce que vous entendez et que vous contrôlez votre réaction à cela.

« L’influence du contexte social faisait partie de ce qui a motivé Corlett et Powers », a écrit Frankel. « Lorsqu’ils ont entrepris de concevoir leur étude, ils avaient besoin d’un groupe de personnes en bonne santé qui entendent des voix régulièrement, et dont les expériences sont acceptées dans leur groupe social ».

Un point majeur que Corlett et Powers ont entrepris de faire était que l’opinion de la société en matière de santé mentale a un impact important sur la façon dont les gens se sentent à propos d’entendre des voix dans leur tête. Les médiums acceptent ces voix et interagissent avec des gens qui ne pensent pas qu’entendre des voix est bizarre ou dangereux. Corlett et Powers croyaient que si la société dans son ensemble cesse d’étiqueter les personnes qui entendent des voix comme schizophrènes ou bipolaires, ces gens se sentiront mieux à ce sujet, et seront plus en mesure de contrôler leurs symptômes.

L’homosexualité a connu le même processus, a souligné Frankel. Dans les années 1970, l’homosexualité était un trouble mental. Puis c’est devenu largement accepté. Aujourd’hui, cela est considéré comme normal et est encouragé.

Commencer une conversation

Au milieu des années 1980, une femme aux Pays-Bas nommée Patsy Hage avait du mal à surmonter les voix dans sa tête. Elle rechercha des soins médicaux. Les médicaments ne fonctionnaient pas et Patsy devenait de plus en plus frustrée et aliénée. En 1987, elle a confronté son psychiatre, Marius Romme. Les deux ont convenu que l’approche traditionnelle de la médication et la suppression des voix ne fonctionnaient pas. Ils ont décidé d’arrêter de traiter l’entente de voix comme une maladie mentale et de commencer à en parler ouvertement.

Ils ont participé à un entretien à la télévision nationale pour discuter ouvertement avec le monde des choses que Patsy expérimentait. Des centaines de personnes ont répondu au programme en admettant qu’elles avaient entendu des voix, mais qu’elles avaient réussi à vivre avec elles sans l’aide de la psychiatrie.

C’est alors que le Mouvement des entendeurs de voix a commencé. Angela Woods a écrit que « le premier congrès mondial des entendeurs de voix a eu lieu en Hollande plus tard cette année-là [1987], et à partir de là, un mouvement international des entendeurs de voix s’est répandu d’abord au Royaume-Uni, qui compte maintenant un réseau de plus de 180 groupes d’entendeurs de voix, puis en Europe, en Australie, en Amérique et au-delà ».

Le Mouvement des entendeurs de voix est un réseau libre de groupes organisés localement dans le but d’aider les gens qui entendent des voix à surmonter les voix dans leur tête.

« Avec l’aide d’un facilitateur ou d’un conseiller, les groupes encouragent une approche dans laquelle les gens qui entendent des voix écoutent, parlent et négocient avec le message qu’ils entendent dans l’espoir d’apprendre à le surmonter », a écrit Frankel. Le New York Times a signalé que ces types de groupes « ont triplé en nombres au cours des dernières années, à plus de 80 groupes dans 21 états ».

Qui est réellement en contrôle ?

Les psychiatres admettent qu’ils ne connaissent pas très bien la science derrière les voix. Pour la communauté intellectuelle, il est difficile de déchiffrer la cause physique de ce qui semble être un problème spirituel. Dans son article, Frankel cite une anthropologue nommé Tanya Luhrmann. Lorsqu’on lui a demandé à propos de l’audition des voix et de sa relation avec la santé mentale, Luhrmann a répondu : « Il y a tellement que nous ne comprenons pas ».

Encourager les gens à adopter ces voix, et ensuite essayer de normaliser ce comportement, est par contre, l’approche la plus dangereuse.

Pourtant, la source mystifiante de ces voix devient claire et simple, si vous croyez à la Bible et comprenez qu’il y a un monde des esprits.

« Est-ce que les esprits maléfiques affectent même votre propre vie ? » a demandé Herbert W. Armstrong dans son livre Le mystère des siècles.

« C’est un mystère pour la majorité des gens, mais la Bible révèle l’existence d’un monde très réel, bien qu’invisible – une autre dimension, comme on l’appelle parfois – un autre monde existant avec le nôtre, absolument imperceptible à nos cinq sens. Il s’agit du monde spirituel », a-t-il écrit.

La Bible décrit un « dieu de ce monde » qui est aussi « le prince de la puissance de l’air ». Cet être a également « séduit toute la Terre » : C’est Satan le diable. La Bible dit que les Chrétiens n’ont pas à « lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes ». (Éphésiens 6 : 12, version Louis Segond). Elle dit aussi spécifiquement que Satan et les démons ont été précipités sur la Terre.

La Bible révèle également comment répondre à ce monde spirituel maléfique.

Jacques 4 : 7 dit « Soumettez-vous donc à Dieu ; résistez au diable, et il fuira loin de vous ».

Éphésiens 5 : 11 dit « et ne prenez point part aux œuvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt exposez-les » (selon la Revised Standard Version).

C’est le contraire de ce que les médecins conseillent aux gens de faire.

Les scientifiques qui rejettent l’existence du monde spirituel diront que la Bible n’est pas basée sur des faits et est non valable. Pourtant, en même temps, ils n’offrent aucune explication pourquoi les gens entendent des voix. S’ils travaillaient à partir d’une fondation qui reconnaissait le monde spirituel, ils seraient en mesure de comprendre pourquoi tant de gens entendent des voix—et même pourquoi ces chiffres ont augmenté depuis le milieu des années 1980. Ils comprendraient qu’encourager les gens à entretenir les voix est la prescription la plus dangereuse qu’ils peuvent donner ! Il est extraordinairement dangereux pour la société d’essayer de normaliser ce type de comportement.

Même beaucoup de chrétiens doutent qu’il y ait un vrai démon, littéral ou réel, ou des démons littéraux.

Pourtant, Jésus-Christ a rencontré Satan (Matthieu 4) et des démons à plusieurs reprises et a mis en garde de leurs influences maléfiques (par exemple, Marc 1 : 23-27, Matthieu 8 : 28-34 ; Matthieu 17 : 18 ; Matthieu 12 : 43-45).

Le royaume des esprits est réel, et les êtres humains sont définitivement influencés par cela. Ces esprits sont responsables de plus de problèmes dans ce monde que ce que les gens réalisent.

Sous l’influence de Satan le diable, la société veut normaliser un comportement qui contredit directement ce que Dieu enseigne dans la Sainte Bible.

Mais continuez à surveiller, parce que plus les gens adoptent ce genre de comportement, plus fou ce monde va devenir. Les universitaires sont tout aussi confus sur la façon de résoudre le problème que les gens qui se tournent vers eux à la recherche de réponses. Mais ça ne doit pas être un mystère. Vous pouvez comprendre pourquoi cela arrive. Vous pouvez comprendre qui est impliqué et comment ils sont impliqués. Et cela vous mènera à la solution réelle.

Sourcehttps://www.latrompette.fr/fr/articles/posts/la-montee-des-entendeurs?utm_source=FB&utm_medium=Boosted%20post&utm_campaign=Article%20boost&utm_content=https%3A%2F%2Fwww.latrompette.fr%2Ffr%2Farticles%2Fposts%2Fla-montee-des-entendeurs

 

Commentaire de femmeselonlecoeurdedieu.fr

Comment pensons-nous pouvoir aider ces personnes, ces « entendeurs » sans la puissance du SAINT ESPRIT manifeste et à l’oeuvre dans nos vies?

Force est de constater que nombreux sont les croyants/chrétiens qui sont aujourd’hui séduits en rejetant tout ce qui est surnaturel (tant le surnaturel de DIEU que du diable) ou en trouvant normal de ne pas vivre le surnaturel dans leur vie au quotidien. Aurions-nous oublier que la vie que DIEU nous a donnée, la vie chrétienne est avant tout une vie spirituelle, vie de DIEU que nous avons reçue dans notre esprit humain qui a été régénéré à la nouvelle naissance/lors de la naissance d’en haut?

Pour avoir pendant trop longtemps fait partie de cette catégorie de croyants, je réalise aujourd’hui le grave danger que représente un croyant dans cet état. En ce qui me concerne, je disais croire en le surnaturel de DIEU (incluant les miracles) mais dans les faits, dans la pratique de mon expérience, j’en faisais un rejet.

Peu importe les raisons pour lesquelles tu es aujourd’hui là où tu te trouves – vivant une vie qui n’a de « chrétienne » que les vérités qui dans ta vie sont demeurées stades de théories sans que cela ne te mette mal à l’aise – tu as la responsabilité aujourd’hui de changer ta manière de voir pour t’aligner sur celle du SEIGNEUR JÉSUS, de te repentir devant DIEU car même si tu as vu des faux miracles ou des abus, cela ne te dispense pas de vivre la vie chrétienne normale où l’expérience du surnaturel de DIEU devient ta norme et la manifestation de Sa puissance ton partage au quotidien. Ce n’est qu’ainsi que tu pourras aider des personnes comme les « entendeurs » qui aujourd’hui se retrouvent à s’entendre dire de vivre en paix avec ces « voix » qui sont en vérité des démons!!!

Église, réveillons-nous! Que chacun se réveille et réalise qu’il y a bien un monde spirituel qui existe et que nous sommes sur terre pour éclairer les Hommes qui sont pris au piège et malmenés par le diable sans même s’en rendre compte, à l’instar des « entendeurs ».

Comment pourrons-nous les éclairer si nous mêmes sommes incrédules et refusons de considérer ce que DIEU considère en marchant encore selon la vanité de nos pensées (Lire attentivement Éphésiens chapitre 4 à partir du verset 17)?

Pour finir, je recommande à chacun de suivre et de resuivre les différentes animations dans la catégorie Animations chrétiennes pour réveiller/grandir sa conscience du monde invisible de DIEU et du diable : ICI