Archives

Si c’est la volonté de DIEU, elle s’accomplira forcément – Faux raisonnement partie 5 (exhortation)

Ce faux raisonnement est si insidieux qu’il est à l’origine d’une grande séduction dans la vie de plusieurs enfants de DIEU qui vivent de manière passive et sans assumer leurs responsabilités dans le fait d’avoir exercé leur volonté dans un sens bien précis qui les a conduits au point où ils se trouvent. Écoute et tu comprendras.

Tu pourras retrouver les précédentes parties de cette série directement dans la catégorie FAUX raisonnements.

ÉPREUVE DE LA FOI ou CONSÉQUENCE DE MON PÉCHÉ? – Faux raisonnement partie 4 (exhortation)

2 vidéos de cette série sur les faux raisonnements avaient déjà été publiées su ce blog, je te recommande de les suivre aussi après avoir suivi celle-ci :

Si tu es directement concerné(e) par cet audio en ce que tu fais actuellement face aux conséquences des actes que tu avais posés qui n’étaient pas dans la volonté de DIEU, ne continue pas pour lire une autre note sur ce blog mais arrête-toi et prends le temps de te mettre devant DIEU sincèrement. Prends le temps de LUI parler avec un cœur honnête, sans faux-semblant ni hypocrisie tel un enfant.

Tu pourras ensuite suivre écouter les vidéos des deux premières parties sur les faux raisonnements et aussi lire cet autre article : Cessons d’attribuer les conséquences de nos désobéissances à DIEU

Faux raisonnement partie 1 : ICI

Faux raisonnement partie 2 : ICI

La volonté PERMISSIVE de DIEU?

Lorsque je me suis convertie à DIEU en JÉSUS LE CHRIST, j’ai lu un livre sur la volonté, sur la volonté de DIEU et une notion m’avait interpellée : la volonté permissive de DIEU. Cette volonté permissive était opposée à la volonté parfaite de DIEU en ce qu’elle était présentée comme ceci : « ce n’est pas ce que DIEU veut mais c’est ce qu’IL le permet ». Ainsi,  il est possible d’entendre des phrases comme « je ne suis pas dans la volonté parfaite de DIEU mais dans Sa volonté permissive ».

Avant d’aller plus loin, définissons le mot volonté comme étant ce que chacun veut, désire. Il y a de fait dans la volonté la notion du vouloir et j’insiste dessus car dans le cadre du thème de cette note/cet article, cette précision a tout son sens.

Si par « volonté permissive de DIEU » nous entendons ce qu’IL ne veut pas mais qu’IL permet (= qu’IL permet/laisse que la chose se produise), est-ce juste de parler de volonté de DIEU?

S’il n’est pas question de ce qu’IL veut alors pourquoi est-ce que je pense et dis qu’il s’agit de Sa volonté dans une forme « non parfaite » mais « permissive »?

Il est vrai que cela semble logique pour certains et peut-être même pour toi qui lit ces mots parce que c’est ainsi que les choses t’ont été présentées mais en allant plus loin, en y réfléchissant deux minutes, n’est-ce pas un peu tiré par les cheveux? Je crois qu’il y a la volonté de DIEU et ce qui n’est PAS LA VOLONTÉ de DIEU, autrement dit soit je suis dans la volonté de DIEU en faisant ce qu’IL veut soit je fais ma propre volonté et à ce moment-là, je ne suis pas dans une forme de « volonté » permissive mais dans ma propre volonté, celle de la chair : dans la désobéissance/dans le péché!  Je suis dans la désobéissance à DIEU, dans la rébellion contre LE ROI, LE DIEU SAINT (= le péché sous quelque forme qui soit).

Employer les bons mots, les mots justes a le mérite de mettre chacun face à la réalité, pour le bousculer s’il voulait faire un déni de la réalité en voulant se tromper soi-même à croire qu’il est quelque part, d’une certaine manière en train de faire la volonté de DIEU parce qu’étant dans la « volonté permissive » de DIEU alors qu’en vérité, il est hors de la volonté de DIEU et en train de faire la volonté de la chair.

Es-tu actuellement, en ce moment dans ta vie, en train de faire la volonté de CELUI à QUI tu appartiens, LE DIEU SAINT et LE GRAND ROI ou plutôt ta propre volonté?

On a TOUJOURS le choix : c’est pourquoi tu as CHOISI

« Je n’avais pas le choix » ou encore « Oui mais c’était plus fort que moi, je suis trop faible pour résister » sont en vérité des excuses que chacune de nous a déjà pu donner une fois pour expliquer pourquoi est-ce qu’elle a été rebelle à DIEU en choisissant de faire sa propre volonté, de suivre sa propre voie, la voix des désirs de la nature humaine/chair.

Tu as le choix. J’ai le choix.

En vérité, le choix nous l’avons toujours et cela n’est pas seulement le partage des nouvelles créatures en JÉSUS CHRIST mais bien celui de tout être humain. LE DIEU de toutes grâces a doté l’Homme d’une volonté de sorte que ce dernier ne puisse pas être contraint par qui que ce soit, dans telle ou telle autre direction sans son acquiescement.

LE DIEU TOUT PUISSANT est Seul à avoir le pouvoir de « violer » la volonté de l’Homme mais IL ne l’a jamais fait, respectant la volonté dont IL a dotée ce dernier pour que l’Homme LUI obéisse par choix et non par obligation. DIEU comme le diable nous conduise dans une voie parce que nous choisissons de coopérer, de soumettre notre volonté.

Maintenant, qui pourrait te faire faire ce que tu ne voudrais pas sans ta coopération? PERSONNE, même pas le diable et sa cohorte de démons.

Tu as donc le choix devant et dans toutes situations : celui de coopérer avec le père du mensonge – le diable – qui par ruse veut t’entraîner à ta perte, loin de DIEU ou alors de résister fermement à chacune des sollicitations de la chair/nature humaine, du monde et des démons.

Ne pense donc plus jamais que tu as été indépendante de DIEU/rebelle à DIEU en pensées, en paroles et en actions, agissant comme tu voulais (= ceci peut être une définition DU péché qui est différent DES péché) parce que tu n’avais pas le choix, c’est faux.

Tu as d’une manière ou d’une autre choisi de suivre ta propre voie, c’est ce que tu es en train de faire présentement alors que tu tes cramponnes à cette colère, amertume, paresse, médisance, tiédeur spirituelle, immortalité sexuelle, paresse, apitoiement sur soi…. au lieu de choisir d’obéir à DIEU. 

Tu as le choix. J’ai le choix. Que choisiras-tu après la lecture de ces quelques mots?

Lire les notes suivantes : N’endurcissez pas vos cœurs DIEU ne te fera pas grâce : faux raisonnement 1 Il n’y a pas forcément besoin de beaucoup prier : faux raisonnement 2

Cessons d’attribuer à DIEU le fruit de nos rébellions, de nos désobéissances

Bonjour tout le monde,

Que penserais-tu de l’attitude d’une épouse qui a trompé son époux et qui met le comble à son infidélité en osant présenter l’enfant né de cette relation adultérine comme « l’enfant conçu avec son époux » et qui s’étonnerait que son époux lui réponde « non, il/elle n’est pas le fruit de mes entrailles »?

L’infidélité, l’adultère… L’Église est présentement fiancée au MESSIE ( Lire 2 Corinthiens chapitre 11 verset 2), elle est Son Épouse qu’IL reviendra BIENTÔT chercher. Cette relation implique de fait confiance, loyauté, fidélité, dévotion.

Que penser alors de l’Église qui ose présenter le fruit de ses infidélités à L’ÉPOUX comme venant du SAINT? Où veux-je en venir?

Aux paroles, témoignages dans lesquels le croyant présente comme venant de DIEU ce qui est le fruit des efforts de sa chair, de sa rébellion/désobéissance contre DIEU. À l’affront initial, vient ainsi se rajouter celui de l’hypocrisie, du mensonge car c’est mentir que de dire que « DIEU a fait grâce et m’a aidé(e) » lorsque je me suis aidé(e) MOI-MÊME ».

Illustration : Jacques notre croyant dit aux frères et sœurs en CHRIST : « DIEU a fait un miracle pour moi, IL m’a donné la réussite à mes examens/à mon entretien d’embauche. Je veux LUI rendre toute la gloire car sans LUI je n’y serais jamais parvenu ».

Cela sonne bien, très religieusement correct. Seulement le problème qui se pose est que Jacques a sciemment refusé de préciser qu’il a réussi à ses examens parce qu’il a triché/qu’il a été embauché parce qu’il a menti en falsifiant les informations sur son CV/en mentant ouvertement durant l’entretien d’embauche.

Est-ce réellement LE SAINT QUI a fait ou est-ce Jacques qui a fait lui-même par le bras de la chair? Or tout ce qui émane de la chair ne saurait plaire à DIEU. Comment alors OSER LUI attribuer un tel fruit? Où est passée la crainte du DIEU SAINT, de CELUI dont les yeux sont trop purs pour voir l’iniquité? L’enlisement dans le sommeil spirituel a aussi pour conséquence de pousser le croyant à agir de manière insensée alors qu’IL est de moins en moins conscient du SAINT.

Église,

Si nous arrêtions d’essayer de faire passer le fruit de la rébellion contre DIEU (= faire MA propre volonté) pour la bénédiction de DIEU? C’est de jouer à un jeu très dangereux que de persister dans cette voie, sur cette pente glissante.

Alors que certains d’entre nous nous réunirons avec d’autres croyants aujourd’hui, je supplie celui/celle qui avait l’intention de FAIRE PASSER Ismaël (le fils né de la volonté de la chair, par les moyens de la chair) pour Isaac (né de la volonté de DIEU, au temps de DIEU et à la manière de DIEU) de s’abstenir, pour l’amour du SAINT.

Revenons à la crainte respectueuse de DIEU.

Lire Genèse des chapitres 16 à 21 pour y voir que bien après qu’Abram ait enfanté Ismaël, DIEU lui a donné le fils de la promesse alors qu’il s’est soumis à DIEU, LE laissant le transformer d’Abram à Abraham.

Église, empruntons le chemin de la repentance sincère en CHRIST, sortons des attitudes qui en réalité ne mettent qu’en exergue l’absence ou la diminution de la crainte de DIEU à l’intérieur de nous.

À méditer : Proverbes chapitre 28 verset 13 et  1 Jean chapitre 1 verset 9

Maranatha!

Sourcehttp://jesuschristestmavie.com/cessons-dattribuer-a-dieu-le-fruit-de-nos-rebellions-de-nos-desobeissances/

 

Lire les notes suivantes : La prière INJUSTE & Ismaël ‘est pas Isaac & N’endurcissez pas vos cœurs (animation)