Archives

Une vision sur la France :  » Des mots se sont inscrits sur ces ténèbres : perversion, violence, sexe, mensonge, persécution »

Commentaire de femmeselonlecoeurdedieu.fr

Je partage ici le récit d’une vision sur notre pays la France posté sur le blog de Michelle d’Astier de la Vigerie. Que tous les habitants de la France puissent considérer cette vision et en faire un sujet de prière.

Pour approfondir, je recommande aussi de lire les textes de la catégorie Lettres à l’église de France : ICI

« Des mots se sont inscrits sur ces ténèbres : perversion, violence, sexe, mensonge, persécution » , une vision reçue par N.

Note Michelle d’Astier de la Vigerie : Voici ce que N. m’envoie. Cela converge tant avec d’autres prophéties, et surtout avec ce que nous voyons et percevons, ce qui nous conduit à exhorter les intercesseurs à se lever, que je veux la partager. Dieu parle par de multiples bouches.

N. : Je vous partage cette image reçue dans la prière : je voyais une carte de la France, semblable à celles que j’ai pu utiliser en primaire.

D’épaisses ténèbres se sont mis à la recouvrir progressivement, du sud au nord, comme d’épaisses vagues. Puis des créatures démoniaques se sont mises à survoler notre pays dont je n’apercevais plus que le haut de la carte, les ténèbres continuant leur progression. Des mots se sont inscrits sur ces ténèbres : perversion, violence, sexe, mensonge, persécution.

Voilà, cela fait un moment déjà que j’ai reçu cette vision. Je l’avais notée et j’avais hésité à la partager. C’est chose faite. Je prie pour notre pays et de manière régulière ce chant me vient :

Si mon peuple sur qui est invoqué Mon nom s’humilie, prie et me cherche. Je l’exaucerai des cieux, j’effacerai son péché et son pays je guérirai.

Dieu vous bénisse

Sourcehttps://www.michelledastier.com/des-mots-se-sont-inscrits-sur-ces-tenebres-perversion-violence-sexe-mensonge-persecution-une-vision-recue-par-n/

Les serviteurs et servantes de DIEU ont BESOIN de nos prières – Songe du 10 mars 2018

Dans la nuit du vendredi 09 au samedi 10 mars 2018, je me suis réveillée au petit matin un peu avant 5 h en étant secouée par ce que je venais de voir. Ce que j’avais vu concernait directement un serviteur de DIEU qui est un des instruments que JÉSUS LE MAÎTRE utilise ici en France pour transformer plusieurs vies. Je tais son nom pour faire part de ce que j’ai vu afin d’interpeller l’attention de chaque enfant de DIEU sur l’urgente nécessité de prier pour ceux que DIEU a donné comme don, Ses serviteurs et servantes. C’est un devoir, c’est notre devoir.

Éphésiens chapitre 4 versets 7 à 15 7 Mais à chacun de nous la grâce a été donnée selon la mesure du don de Christ.8 C’est pourquoi il est dit: Étant monté en haut, il a emmené des captifs, Et il a fait des dons aux hommes.9 Or, que signifie: Il est monté, sinon qu’il est aussi descendu dans les régions inférieures de la terre?10 Celui qui est descendu, c’est le même qui est monté au-dessus de tous les cieux, afin de remplir toutes choses.11 Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs,12 pour le perfectionnement des saints en vue de l’oeuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ,13 jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ,14 afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction,15 mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ.

Récit du songe 

Je voyais sur une grande scène, un serviteur de DIEU qui se tenait debout et un autre serviteur de DIEU vint se tenir à ses côtés pour le soutenir, pour être un soutien près de lui. Je précise que ces deux serviteurs sont en réalité proches.

En arrière plan je pouvais voir les membres de la chorale chanter. Lorsque ce serviteur de DIEU se mit à chanter avec la chorale, la louange prit une autre tournure, il y eut beaucoup plus de profondeur sans doute en rapport avec la grâce de DIEU qu’a reçue ce serviteur pour la louange.

Je vis ensuite comme une fumée blanche venir du côté droit de la scène : je savais qu’il s’agissait de la gloire de DIEU. Peu de temps après, je pouvais voir de la fumée, une autre fumée, émaner cette fois-ci du côté gauche de la scène et je savais qu’il s’agissait de quelque chose de démoniaque.

L’un des premiers réflexe de ce serviteur de DIEU fût de protéger les membres de la chorale en leur demandant d’évacuer la scène au lieu de protéger lui-même, au détriment de sa propre préparation.

En observant la scène, je savais que s’il s’était directement mis à l’abri sans aider en priorité les membres de la chorale à évacuer, il ne se serait pas retrouver dans une situation de danger. En effet, suite à cela, j’ai vu les rideaux être tirés de sorte que je n’étais plus capable de voir ce qui se passait sur la scène. Le serviteur de DIEU était resté sur cette scène, étant en danger à cause de la fumée émanant de la gauche de la scène, fumée qui en apparence ressemblait à celle qui émanait de la droite de la scène et qui représentait la gloire de DIEU mais il s’agissait de deux choses bien différentes.

Une fois les rideaux fermés, je me suis vue dans un endroit ressemblant à un grand hangar dans lequel il y avait plusieurs personnes. Je ne sais dire combien étions nous mais nous étions nombreux, très nombreux.

Chacun cherchait une place pour s’asseoir ou encore une position confortable dans laquelle être pendant que le serviteur de DIEU était en danger de l’autre côté des rideaux. J’ai réussi à trouver endroit où m’asseoir en hauteur (il ne s’agissait pas d’une chaise) et il y avait à mes côtés un autre disciple de JÉSUS qui est aussi mon papa lorsque j’entendis une voix s’élevait au milieu de nous. C’était la voix d’une sœur et sans même la voir, je savais qu’elle avait une quarantaine d’années et qu’elle était noire. C’est tout ce que je savais d’elle.

Elle nous interpellait tous autant que nous étions pour nous dire qu’elle sentait que nous devrions prier pour le serviteur de DIEU (celui qui était de l’autre côté du rideau).

Après avoir entendu ces paroles, je pris soudainement conscience de la pertinence de ce qu’elle disait et je réalisais que je devais prier, que nous devions prier pour le serviteur de DIEU qui plus que jamais avait besoin de nos prières en sa faveur. Je me ressaisis et commençais dès lors à prier, je priais en langues en élevant le son de ma voix car pendant que je priais je réalisais qu’il n’y avait que très peu de personnes qui priaient et pourtant nous étions des centaines dans ce lieu, des personnes qui avions tous d’une manière ou d’une autre été au bénéfice de la grâce de DIEU dans la vie de ce serviteur.

Pourtant, nous étions là, insouciants, inconscients de son besoin d’être soutenu.

Je priais entre autres en demandant que L’ESPRIT DE RÉSURRECTION QUI ramena LE CHRIST d’entre les morts, puisse ramener à la vie son corps mortel (celui du serviteur de DIEU). Je priais tout en étant profondément attristée et étonnée de voir qu’il y avait à peine qu’une dizaine de voix qui s’élevait en sa faveur : ses voix représentaient les personnes qui priaient.

J’étai étonnée et profondément attristée de voir que plus de la majorité ne priait même pas.

Je pouvais observer, dans un endroit mis à l’écart du hangar dans lequel nous étions, une sœur (qui est membre de l’assemblée où ce serviteur de DIEU est l’un des pasteur) près de la batterie, assise dans une grande passivité. Dernière elle, j’observais un frère debout et aussi dans la passivité, sans rien faire. J’étais indignée de voir que ces deux personnes qui représentaient tous ceux qui travaillent dans le ministère que DIEU a donné à ce serviteur étaient aussi passives et restaient sans prier comme si elles n’étaient pas concernées. Fin

Je me réveillais troublée, triste au point d’en avoir pleuré en priant car je voyais combien les serviteurs et servantes de DIEU ont été livrés à eux-mêmes par plusieurs des membres du Corps du CHRIST qui ne prient pas avec persévérance pour eux.

Ne sont-ce pas eux qui ont le plus besoin de prière? Et pourtant…

Éphésiens chapitre 6 versets 19 à 2019 Priez pour moi, afin qu’il me soit donné, quand j’ouvre la bouche, de faire connaître hardiment et librement le mystère de l’Évangile,20 pour lequel je suis ambassadeur dans les chaînes, et que j’en parle avec assurance comme je dois en parler.

1 Thessaloniciens chapitre 5 verset 25 : Frères, priez pour nous.

2 Thessaloniciens chapitre 3 verset 1 : Au reste, frères, priez pour nous, afin que la parole du Seigneur se répande et soit glorifiée comme elle l’est chez-vous,

Hébreux chapitre 13 verset 18Priez pour nous; car nous croyons avoir une bonne conscience, voulant en toutes choses nous bien conduire.

Combien d’entre nous prions assidûment pour les serviteurs et servantes de DIEU car prenant conscience qu’ils ont besoin de nos prières? Pensons-nous que c’était de la fausse modestie lorsque Paul l’apôtre demandait à ce que les saints prient pour lui ainsi que pour ceux qui étaient avec lui? Il en avait, ils en avaient réellement besoin.

Comment se fait-il que certains saints – peut-être en fais-tu partie – n’ont pas l’habitude, la culture de prier avec persévérance pour les serviteurs et servantes de DIEU? LE DIEU QUE nous invoquons ne nous conduirait-IL pas à prier souvent pour Ses enfants et serviteurs qui font partie de ceux qui ont le plus besoin de prière? Certainement que le problème ne vient pas de LUI mais de toi et moi qui ne L’entendons pas à cause de l’état de notre communion avec LE SAINT ESPRIT ou de l’absence de communion!

Voici une vidéo d’exhortation que je t’invite à suivre directement sur YouTube intitulée Urgent : Ceux qui ont le plus besoin de nos prières

Je te recommande de lire les textes suivants pour approfondir sur ce thème : Cultiver l’habitude de prier pour nos pasteurs Prions au lieu d’être sur le banc de l’accusateur Prier pour ceux qui nous bénissent Ces soldats tombés au combat parce que nous les avons tués Ai-je la démangeaison d’entendre les choses agréables?

Prophétie datant de 1968 : TOUT ENFANT DE DIEU DOIT LIRE CETTE PROPHÉTIE!

Voici une prophétie sur le retour de Jésus datant de 1968.

En 1968, une chrétienne norvégienne de 90 ans a reçu une vision annonçant 4 signes de grande envergure, dont une grosse vague de réfugiés sur l’Europe – juste avant le retour de Jésus.

Alors que quantité d’affirmations plus ou moins farfelues, et de « révélations » invérifiables fleurissent de nos jours sur Internet, voici une vision qui date un peu, et qui semble marquée du sceau de l’authenticité. Elle a été acceptée et publiée par plusieurs groupes d’églises évangéliques – dont la très sérieuse BFP, fédération d’églises évangéliques pentecôtistes allemandes, suite au rapport de l’évangéliste norvégien Emanuel Minos, membre des églises évangéliques pentecôtistes de Norvège et surnommé le « Billy Graham nordique ».

Minos, aujourd’hui décédé, avait soigneusement noté la vision que lui avait rapportée cette femme de Valdres (Norvège), avant de la laisser de côté pendant plusieurs années parce qu’elle lui paraissait incompréhensible. Ce n’est qu’une trentaine d’années plus tard, voyant la situation mondiale, qu’il a compris qu’il devait la publier. Cette femme était une chrétienne encore tout à fait alerte, fiable et d’une excellente réputation.

Voici le récit de sa vision – avec les notes personnelles de E. Minos : 

“ J’ai vu la période juste avant la venue de Jésus et le déclenchement de la Troisième Guerre mondiale. J’ai vu les événements avec mes yeux naturels. J’ai vu le monde comme une sorte de globe et j’ai vu l’Europe, pays par pays. J’ai vu la Scandinavie. J’ai vu la Norvège. J’ai vu certaines choses qui devront arriver juste avant le retour de Jésus, et juste avant que n’arrive la dernière calamité, un désastre tel qu’il n’y en a jamais eu auparavant.”

Elle a mentionné quatre vagues :

“ D’abord, avant que Jésus ne vienne et avant que la Troisième Guerre mondiale n’éclate, il y aura une période de “détente” comme nous n’en avons jamais eu avant. Il y aura la paix entre les super-puissances de l’est et de l’ouest, et il y aura une longue période de paix. (Souvenez-vous qu’on était en 1968, au moment où la guerre froide était à son paroxysme. E. Minos). Durant cette période de paix, beaucoup de pays se désarmeront, y compris la Norvège et nous ne serons pas préparés, quand elle (la guerre) éclatera. La Troisième Guerre mondiale commencera d’une manière et d’un endroit que personne n’aura prévus.”

Une tiédeur sans pareil s’emparera des chrétiens, un éloignement du christianisme véritable et vivant. Les chrétiens ne seront pas ouverts à la prédication pénétrante. Ils ne voudront pas, comme c’était le cas autrefois, entendre parler du péché et de la grâce, de la loi et de l’Évangile, de la repentance et de la restauration. A la place il y aura un substitut : le christianisme de la prospérité (du bonheur).”

La chose importante sera d’avoir du succès, d’être reconnu; d’avoir des choses matérielles, choses que Dieu ne nous a jamais promises de cette façon. Les églises et les maisons de prière seront de plus en plus vides. Au lieu de la prédication à laquelle nous avons été habitués pendant des générations – comme de prendre sa croix et suivre Jésus – ce sera le divertissement, l’art et la culture qui envahiront les églises, là où on aurait dû trouver des réunions pour la repentance et le réveil. Ceci sera en nette augmentation juste avant le retour de Jésus.

Il y aura une désintégration morale telle que la vieille Norvège n’en a jamais connue. Les gens vivront ensemble comme s’ils étaient mariés, mais sans être mariés. (Je ne crois pas que le concept d’union libre était connu en 1968. E. Minos). Beaucoup d’impureté avant le mariage et beaucoup d’infidélité dans le mariage deviendront la norme, et cela sera justifié de toutes sortes de façons. Cela pénétrera aussi dans les milieux chrétiens et nous l’accepterons – même le péché contre nature.

Juste avant le retour de Jésus, il y aura des émissions TV comme nous n’en avons jamais vu. (La TV venait tout juste d’arriver en Norvège, en 1968. E. Minos). La télévision sera remplie d’une violence tellement horrible qu’elle enseignera aux gens à s’entretuer et se détruire mutuellement, et nos rues ne seront plus sûres. Les gens imiteront ce qu’ils verront.

Il n’y aura pas une seule station de télévision, mais il y en aura plein. (Elle ne connaissait pas le mot “chaîne” que nous utilisons aujourd’hui. C’est pourquoi elle les a appelées des stations. E. Minos). La télévision sera exactement comme la radio, où on trouve beaucoup de “ stations ˮ, et elle sera remplie de violence. Les gens l’utiliseront pour se divertir. Nous y verrons des scènes terribles de meurtre et de destruction les uns des autres, et ceci envahira toute la société. On verra aussi à l’écran des scènes de sexe, les choses les plus intimes qui se vivent dans le cadre du mariage. (J’ai protesté en disant que nous avons une loi qui interdit ce genre de choses. E. Minos).

Alors, la vieille femme a dit : Cela va arriver, et vous le verrez. Tout ce que nous avions avant sera démoli et les choses les plus indécentes se passeront devant nos yeux.

Les gens des pays pauvres déferleront sur l’Europe. (En 1968, on ne connaissait pas ce genre d’immigration. E. Minos). Ils viendront également en Scandinavie, et en Norvège. Ils seront si nombreux que les gens commenceront à les détester et à s’endurcir contre eux. Ils seront traités comme les Juifs avant la Seconde Guerre mondiale. Alors nous atteindrons la pleine mesure de nos péchés. (J’ai protesté sur la question de l’immigration. Je ne l’ai pas comprise à ce moment-là. E. Minos).

Les larmes de la vieille femme ont coulé sur ses joues – “ Moi je ne le verrai pas, mais vous, vous le verrez. Puis soudainement, Jésus viendra et la Troisième Guerre mondiale éclatera. Ce sera une guerre courte.” (Elle l’a vue en vision)

Tout ce que j’ai vu de la guerre auparavant ne sera qu’un jeu d’enfants comparé à celle-la, et elle se terminera avec l’explosion d’une bombe atomique. L’air sera si pollué qu’on ne pourra plus respirer. Cela couvrira plusieurs continents : l’Amérique, le Japon, l’Australie et les nations riches. L’eau sera souillée (contaminée ? E. Minos). Nous ne pourrons plus labourer la terre. Le résultat, c’est que seul un reste subsistera. Les survivants des pays riches essayeront de fuir vers les pays pauvres, mais ils nous traiteront avec la même dureté que celles dont nous avons usée envers eux.

Je suis si heureuse que je ne verrai pas ces choses, mais quand le temps approchera, vous devrez prendre courage et annoncer tout cela. J’ai reçu cela de Dieu, et rien de tout cela ne contredit ce que la Bible dit. “ Celui qui a reçu le pardon de ses péchés et qui a Jésus comme Sauveur et Seigneur, est en sécurité.”

Message à l’Église de France : tu es encore trop nombriliste et ne pense pas à la nation

Ce matin de samedi 16/12/2017, j’ai vu ceci pendant que je dormais :

Une créature petite sous la terre comme une graine qui avait été plantée en terre et dont une partie restait visible à mes yeux, une semence qui était en train de germer. J’étais la seule à le voir. Il y avait quelques personnes autour de moi. Soudain cette petite/mini créature a pris sa forme normale en se transformant en un immense et immonde démon avec la corpulence d’un humain, tel un géant. Il était très grand et il partit pour sévir, pour faire du mal aux habitants. Je ne voyais pas mais je savais qu’il causait beaucoup de dégâts, qu’il faisait bien ce pourquoi il était là c’est à dire détruire.

Puis je vis dans le ciel un cortège d’aigles puissants et forts qui se dirigeaient vers des drapeaux : il y avait dans le ciel des drapeaux représentant différents pays et ces aigles étaient l’image des anges et du secours divin envoyés pour secourir les pays dans lesquels il y avait le chaos à cause de la créature que j’avais vue. De là où j’étais, je me réjouissais en voyant que les aigles enlevaient les drapeaux de là où ils étaient suspendus pour les emmener avec eux (= image de la délivrance accordée, de secours obtenu par les nations dont les drapeaux étaient enlevés de cette atmosphère de chaos, un chaos qui était d’abord spirituel qui se manifestait ensuite dans la vie physique, naturelle).

Je me réjouissais car je pensais que le drapeau de la France avait aussi été enlevé. J’avais ce sentiment d’espoir comme lorsqu’on aperçoit enfin du secours dans le chaos dans lequel on se tient depuis trop longtemps, lorsqu’on est désespéré face au désastre devant nous.

Sauf qu’en regardant bien, je compris que j’avais confondu le drapeau de la France avec des drapeaux des pays ayant des couleurs similaires  savoir le bleu, blanc, rouge. L’intervention des aigle était rapide, très rapide, comme un éclair, les drapeaux concernés étaient enlevés pour être préservés, mis à l’abri et j’observais ces différents mouvements dans le ciel.

J’étais désespérée, attristée parce que pour mon pays La France cela signifiait que ce chaos spirituel continuait et cette créature continuait de sévir.

NB : Les aigles sont venus prendre les drapeaux des pays dans lesquels l’Église est en train de prier RÉELLEMENT pour LA NATION et non pas que des prières individuelles et individualistes.

Il s’agissait du secours divin en réponse aux prières de l’Église POUR LEURS PAYS dans chacune de ces nations, ce qui n’est pas le cas de l’Église de France dans sa majorité.

Dans l’Église de France (c’est à dire tous les croyants en JÉSUS/YESHUA qui habitent en France), il y a plus des prières individuelles (ma famille, ma vie, mon foyer, mes projets, ma protection, ma, mon mes…) et nombrilistes que des prières en faveur de la nation, des prières faites par une Église de France qui serait mature et prendrait conscience qu’elle a été établit sur ce territoire pour être la lumière dans ce pays.

Dans ta globalité, tu es encore immature Église de France, tu es encore au stade de l’enfance d’où ton attitude, ton attachement aux choses secondaires au point de ne pas accorder toute ton attention à ce qui est prioritaire aux yeux du SAUVEUR JÉSUS.

Galates chapitre 4 verset 1 (version Parole vivante) Voici ce que je pense : quand l’héritier est encore enfant, il n’est pas différent d’un esclave. Pourtant, c’est lui qui sera le propriétaire de tout.

1 Corinthiens chapitre 2 versets 1  à 9 (version Parole vivante)  Pour moi, frères et sœurs chrétiens, je n’ai pas pu vous parler comme à des personnes qui ont l’Esprit Saint. Je vous ai parlé seulement comme à des personnes faibles, à des chrétiens qui sont encore des bébés dans la foi. Je vous ai donné du lait à boire, et non une nourriture solide, parce que vous ne pouviez pas la supporter. Même maintenant, vous ne pouvez toujours pas la supporter, parce que vous êtes encore faibles. En effet, parmi vous, il y a de la jalousie et des disputes. Alors, est-ce que vous n’êtes pas des gens faibles ? Est-ce que votre façon de vivre n’est pas encore bien humaine ? Quand l’un de vous dit : « Moi, j’appartiens à Paul », quand un autre dit : « Moi, j’appartiens à Apollos », est-ce que ces paroles ne sont pas encore bien humaines ? Apollos, c’est qui ? Et Paul, c’est qui ? Nous sommes seulement des serviteurs de Dieu. C’est par nous que vous êtes devenus croyants, et chacun de nous a travaillé selon les dons que Dieu lui a faits. Moi, j’ai planté, Apollos a arrosé, mais c’est Dieu qui a fait pousser. Celui qui plante n’est rien, celui qui arrose n’est rien. Mais celui qui fait pousser est tout, et c’est Dieu. Entre celui qui plante et celui qui arrose, il n’y a pas de différence. Mais Dieu donne à chacun sa récompense, selon son travail. Car nous travaillons ensemble au service de Dieu, et vous êtes le champ de Dieu.

Lire Un énorme serpent dans l’église : chacun de nous est responsable