Établis PAR DIEU comme des SENTINELLES et non comme DES TYRANS au sein de nos familles

Il y a des choses qui doivent rester entre DIEU et chacun de nous. Certaines situations vécues au sein même de nos familles ne peuvent pas être étalés dehors sous prétexte que nous sommes avec des frères et soeurs en CHRIST car bien souvent nous en parlons avec si peu d’amour que cela finit par être de la calomnie, des murmures.

J’ai aussi été de ce nombre, de ceux qui avaient oublié d’où est-ce que DIEU les avait sortis au point d’être devenus des tyrans dans leurs maisons alors que c’est en tant que sentinelles que DIEU les y avait placés.

La sentinelle veille dans le présence de DIEU pour ensuite avertir les autres du danger et cela au temps et à la manière de DIEU parce que son but est d’apporter la vie de DIEU dans les cœurs et non pas de mettre un nouveau fardeau sur les épaules des hommes.

Souvent nous oublions que nous ne sommes pas nés enfants de DIEU et qu’il y a eu une période au cours de laquelle nous marchions en ennemis de la croix, en rébellion ouverte contre DIEU au point de ne pas supporter d’entendre quelqu’un nous parler des « histoires de JÉSUS » mais est-ce pour autant que nous étions « insauvables »? Non et la preuve en est que nous sommes là aujourd’hui connaissons et cherchons à connaître LE DIEU DE NOTRE SALUT. Certains ont usé de patience à notre égard durant cette période, d’autres ne nous ont jamais parlé de JÉSUS CHRIST parce que leur mission était uniquement de prier pour nous dans le secret.

Ainsi, de même que DIEU a usé et use encore de patience à notre égard, nous aussi devons agir de même envers les autres, chose que nous faisons souvent. Toutefois les choses se corsent lorsque vient le moment d’user de la même patience selon DIEU, de même amour, de la même douceur avec les membres de notre famille, de notre maison. C’est étonnant de voir que la patience usée à l’égard des gens du dehors est vite oubliée lorsque nous parlons à notre mari, à notre femme, à nos frères et sœurs, à nos enfants, à nos parents et tout cela justifié par le fait qu’ils s’entêtent, qu’ils refusent de croire. A partir de là, nous passons à l’offensive  pour parler de l’enfer, du châtiment de DIEU, des conséquences de leurs actes et j’en passe.

La Parole de DIEU parle avec justice de l’enfer, du châtiment de DIEU mais est-ce pour autant que  nous devons en parler constamment, sans l’amour de DIEU? Oui nous souffrons pour eux, nous souffrons de les voir refuser le salut en CHRIST pour le moment dans la conscience qu’ils finiront en enfer s’ils meurent ainsi mais pensons-nous les aimer plus que JÉSUS CHRIST LUI-Même QUI s’est offert pour eux? Nul besoin donc de tyranniser nos familles à force de ne citer que les versets bibliques, de constamment leur tomber dessus pour leur expliquer ce qu’ils ont encore fait de mal CONTRE DIEU.

Parler comme UNE SENTINELLE, comme LA SENTINELLE DE DIEU

comment donc invoqueront-ils romains 10 14 Romains chapitre 10 versets 13 à 17  13 Car quiconque invoquera le nom du Seigneur, sera sauvé. 14 Comment donc invoqueront-ils celui auquel ils n’ont point cru? Et comment croiront-ils en celui dont ils n’ont pas entendu parler? Et comment en entendront-ils parler, s’il n’y a pas quelqu’un qui prêche? 15 Et comment prêchera-t-on, si l’on n’est pas envoyé? selon ce qui est écrit: Qu’ils sont beaux les pieds de ceux qui annoncent la paix, de ceux qui annoncent de bonnes choses! 16 Mais tous n’ont pas obéi à l’Évangile; car Ésaïe dit: Seigneur, qui a cru à notre prédication? 17 La foi vient donc de ce qu’on entend; et ce qu’on entend, vient de la parole de Dieu.

Accordons nous avec la vérité scripturaire selon laquelle les hommes ont besoin d’entendre la prédication de la croix afin d’invoquer le nom du SEIGNEUR JÉSUS CHRIST pour être sauvés. 

Nous devons de ce fait parler mais pas en étant animés par la chair, par NOTRE conception des choses. Nous devons témoigner de CHRIST mais pas n’importe comment parce que le plus important n’est pas que nous parlions mais que nous parlions sous l’inspiration du SAINT ESPRIT.

Il est possible d’utiliser la Parole de DIEU sans pour autant parler sous l’inspiration de DIEU et quels fruits pensons-nous que cela produira dans les cœurs? La mort, la rébellion encore plus accentuée contre DIEU en ce que ces personnes auront de DIEU une fausse image, celle erronée que nous leur aurons présentée.

Est-ce que cela signifie que nous ne devons pas pour autant parler à nos familles? Certainement que non. Nous devons leur parler mais en tant que des sentinelles c’est pour dire que nos cœurs doivent réellement gémir pour eux dans la prière devant DIEU, que nos cœurs doivent être circoncis jour après jour pour que nos bouches deviennent alors la bouche de DIEU en ce qu’au travers de nous IL leur parlera.

Jérémie chapitre 15 versets 16 à 19  16 Dès que j’ai trouvé tes paroles, je les ai dévorées; et tes paroles sont la joie et l’allégresse de mon cœur. Car ton nom est invoqué sur moi, Éternel, Dieu des armées! 17 Je ne me suis point assis dans l’assemblée des moqueurs, pour m’y réjouir; mais, à cause de ta main, je me suis assis solitaire, car tu me remplissais d’indignation. 18 Pourquoi ma douleur est-elle continuelle? Et pourquoi ma plaie est-elle incurable, et ne veut-elle pas guérir? Serais-tu pour moi comme une source qui trompe, comme des eaux qui ne durent pas? 19 C’est pourquoi ainsi a dit l’Éternel : Si tu reviens, je te ramènerai: tu te tiendras devant moi; et si tu sépares ce qui est précieux de ce qui est vil, tu seras ma bouche; ils se tourneront vers toi, et tu ne te tourneras pas vers eux.

Dans le passage ci-dessus, DIEU demande à Jérémie ce qu’IL nous demande aussi : une séparation entre ce qui est précieux d’avec ce qui est vil. Nous pouvons aussi le comprendre comme une séparation d’avec les œuvres de la chair – les œuvres, les initiatives venant de l’Homme et non de L’ESPRIT DE DIEU – qui ne sont que vanité en ce qu’elles ne produisent pas la vie de DIEU et ne sont pas agréées de LUI d’ailleurs.

La sentinelle est un instrument de DIEU, l’intercesseur de DIEU, Son relais sur la terre des vivants pour qu’au travers de sa vie DIEU conduise les hommes au salut et non à la perdition.

La sentinelle souffre beaucoup en ce qu’elle porte le fardeau du cœur de DIEU pour ces âmes perdues y compris celles de sa familles et cette douleur la conduira à s’humilier devant DIEU constamment pour LE laisser faire, LE laisser sauver.

Ésaïe chapitre 62 versets 6 à 7  6 Jérusalem, j’ai placé des gardes sur tes murailles; ni le jour, ni la nuit, jamais ils ne se tairont. Ô vous qui faites souvenir de l’Éternel, n’ayez point de repos; 7 Et ne lui donnez point de repos, jusqu’à ce qu’il ait rétabli Jérusalem, jusqu’à ce qu’il ait fait d’elle un sujet de louange sur la terre! 

Être une sentinelle ne s’improvise pas car c‘est DIEU QUI fait de nous des sentinelles et notre efficacité dans cette position est étroitement liée avec notre soumission à la volonté parfaite de DIEU, volonté qui inclut aussi le renoncement à nous-mêmes jour après jour, situation après situation.

Apprendre à perdre pour que l’autre soit gagné à CHRIST

Nous ne pouvons pas laisser DIEU nous enseigner comment il faut perdre pour gagner l’autre tant que nous n’aurons pas appris à regarder à l’autre au travers de Son regard. Non les membres de ta famille ne sont moins aimés de DIEU que toi et elles sont aussi des âmes qui ont besoin du salut en JÉSUS CHRIST au même titre que ces personnes que tu aides dehors, personnes pour lesquelles tu prends beaucoup de temps pour expliquer encore et encore les mêmes choses sans t’énerver ni manquer de patience.

Pourquoi donc n’arrivons nous pas toujours à agir de la même manière avec ceux qui vivent sous le même toit que nous? Je pense que cela est aussi du au fait que nous les aimons plus que les inconnus que nous rencontrons et dans cette position, consciemment ou pas, nous désirons plus leur salut que pour les autres au point d’être prêts à vouloir faire les choses sans DIEU c’est à dire par le bras, par l’énergie de notre propre volonté d’où tous les dégâts que cela a pu produire :

  • certains ne veulent même plus nous adresser la parole mais étant tellement convaincus d’être dans le vrai, nous avons tout mis sous le coup de la persécution alors qu’il y avait peut-être une partie à mettre sous le coup de l’agissement par la chair 🙁
  • d’autres ne nous supportent simplement plus parce qu’ils savent que quoi qu’ils fassent, nous brandirons encore un énième verset biblique et pour éviter cela, ils nous évitent tout simplement 🙁

Cela est beaucoup plus grave que ce que nous pensons parce que certains de nos propres sont tellement mal et ne sachant pas vers qui se tournés, ils se sont tournés vers des personnes qui leur ont prodigué de mauvais conseils alors qu’au travers de nous DIEU voulait les conseiller avec justice, amour et droiture, comme un père conseille son enfant.

L’heure n’est pas à se morfondre sur nous-mêmes si à la lecture de ces mots nous prenons conscience que notre attitude ressemblait plus à celle d’un tyran qu’à celle d’une sentinelle. Humilions-nous avec un cœur vrai devant DIEU pour LE laisser nous enseigner, nous éduquer à aimer, parler, à agir comme Ses sentinelles, celles qu’IL forme dans le secret, dans la solitude pour veiller pour la famille.

Alors que nous apprendrons à perdre y compris lorsque nous aurons raison, nous verrons DIEU faire des choses prodigieuses, disposer les cœurs d’une façon remarquable, ouvrir des portes pour que nous partagions Sa Parole avec ces personnes si chères à nos cœurs. Rien ne LUI est assurément impossible, rien. Comprenons le dans notre cœur et non plus seulement de manière intellectuelle afin de prier avec persévérance, de LE laisser nous conduire en ayant constamment en tête qu’IL sait ce qu’IL fait, LUI dont la volonté est que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la Vérité (1 Timothée chapitre 2).

A certains moments, il nous faudra nous taire, accepter de nous comporter comme si nous avions tort bien que nous ayons raison et tout cela dans le but de gagner l’autre, de ne pas l’irriter davantage, de ne pas l’affaiblir lui qui est peut-être plus faible que nous dans la foi en CHRIST. Typiquement, nous devrons renoncer à parler, à réprimander, à dire combien un acte est mauvais si DIEU ne nous dit pas de parler parce qu’IL sait qu’à cet instant là le cœur de notre parent n’est simplement pas disposé à recevoir ce que nous aurons à dire. A quoi bon parler? N’est-ce pas plus sage de prier pour que DIEU l’interpelle, qu’IL dispose son cœur et qu’IL nous utilise en Son temps pour parler? La sentinelle apprend jour après jour à ne plus avoir de considération pour elle-même afin de vivre pour voir le nom de son DIEU glorifié au sein de sa maison.

L’oeuvre de DIEU est si remarquable lorsque nous réalisons que le plus important ce n’est pas d’avoir raison, lorsque nous prions avec vérité de cœur « SEIGNEUR je ne veux pas avoir raison mais que TU agisses dans Son cœur ».

A force de ne pas être considérés lorsque nous avertissons nos familles du danger à venir, nous avons peut-être eu à penser « que le danger se produise » afin que nos familles réalisent que nous avions raison pour prêter plus attention à l’avenir mais cette attitude de cœur aussi disparaît dans la présence de DIEU.

En fait, quand le danger annoncé par la sentinelle se produit, elle ne regarde pas au fait que ce que DIEU lui avait dit est vrai (= qu’elle avait raison) mais elle souffre parce que les hommes ont méprisé la voix de DIEU et en subissent de ce fait les conséquences  : la sentinelle pleurera encore devant DIEU pour le pardon de ceux qui ont péché/désobéi à DIEU, elle jeûnera, priera pour que DIEU restaure.

Nous sommes des sentinelles. Agissons en tant que telles avec l’aide de DIEU.

Fraternellement.

moi et ma maison nous servironsYHWH

 

Sourcehttp://jesuschristestmavie.com/etablis-par-dieu-comme-des-sentinelles-et-non-comme-des-tyrans-au-sein-de-nos-familles/

Et si tu partageais ce lien à d'autres pour leur édification?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *