J’étais retournée à mon vomi et LE SEIGNEUR JÉSUS CHRIST m’a ramenée à LUI – Témoignage

Chère sœur,

Lorsque j’ai écouté cette prédication (voire plus bas) pour la première fois, j’étais en train de revenir à DIEU après plusieurs mois d’errance, près de deux années durant lesquelles je m’étais détournée de mon SAUVEUR pour retourner à mon vomi, à ces choses, à cette vie de laquelle LE SEIGNEUR JÉSUS CHRIST m’avait pourtant délivrée.

J’écoutais et je pleurais pendant que j’étais assise dans les transports en commun parce que je réalisais combien LE SAINT ESPRIT sait toutes choses car comment David Wilkerson pouvait-il avoir prêché ce message avant même que je fuis loin de DIEU et décrire avec tant de précision ce que j’avais vécu, le tourment dans lequel a été ma conscience pendant des mois entiers, luttant avec la pensée selon laquelle DIEU ne pourrait plus jamais me pardonner?

Je savais que JÉSUS CHRIST allait revenir, je savais aussi que si la mort frappait à ma porte dans la condition dans laquelle je vivais, ma destination était l’enfer.

Je le savais et dans le même temps, plus je m’enfonçais dans la vie de péché (de désobéissance à DIEU pour faire ce que bon me semblait), plus j’étais convaincue d’être allée trop loin et que DIEU ne pouvait plus jamais me pardonner.

J’avais honte, je vivais de manière cachée, à l’écart des frères et sœurs en CHRIST que j’évitais et très peu de personnes étaient au courant de ma « nouvelle » vie car comment pouvais-je affronter le regard de ces personnes à qui j’avais parlé de JÉSUS CHRIST, ces personnes que j’exhortais à la persévérance en CHRIST alors que dorénavant, je vivais le contraire de tout ce que je disais?

La honte, la peur, la culpabilité, le désespoir, la condamnation étaient devenues mes compagnons de parcours et pour faire taire ma conscience je m’enfonçais encore plus dans la vie de péché, pensant que je finirais par avoir un repos durable. C’était sans compter sur le prédicateur que DIEU a mis en moi, en chaque homme savoir MA CONSCIENCE.

Ma conscience me rappelait les jours d’autrefois, lorsque dans l’intimité avec LE SEIGNEUR JÉSUS CHRIST je vivais, lorsqu’en LUI je trouvais ma joie, lorsque dans Ses voies je trouvais ma raison d’être.

Comment avais-je pu me retrouver là, si profondément noyée dans les eaux des ténèbres de la désobéissance à DIEU? Comment pouvais-je m’en sortir? Comment DIEU pourrait-IL me pardonner, moi qui dorénavant était devenue une occasion de chute pour les païens qui ne connaissent pas DIEU? Tant de questions… tandis que la culpabilité, la condamnation ne faisaient que m’assaillir davantage.

Réprimandée par les païens

Si tu es rétrograde (= tu t’en es allée loin de DIEU), tu as été réprimandé(e) par les non croyants ou alors tu le seras si cela n’a pas encore été le cas. Cela t’arrivera un jour, bientôt, pour te rappeler la folie de la voie que tu empruntes.

Je peux me souvenir d’une fois où un collègue de travail, qui en somme était un responsable avec qui je n’avais pas particulièrement de contact si ce n’était le bonjour que nous nous adressions en nous croisant dans les couloirs, est arrivé vers moi alors que j’étais en compagnie d’autres collègues vivant dans la désobéissance à DIEU en faisant quelque chose en particulier (un péché) que je ne cite pas ici car ce n’est pas le plus important. Il est arrivé vers moi pour me dire avec un ton des plus sérieux : 

« Tu n’as pas le droit de le faire. Nous pouvons faire cette chose (il nomma l’action) mais pas toi car tu es sensée nous montrer la voie ».

J’ai fait semblant que cela ne m’avait rien fait mais au fond de moi je savais qu’il avait raison, que c’était LE SAINT ESPRIT QUI par son intermédiaire m’interpellait, pour m’arrêter dans ma folie.

DIEU a utilisé aussi des personnes pour m’interpeller, me ramener à la raison et je peux aussi me souvenir d’une rencontre avec une inconnue dans le métro. Elle est venue vers moi alors que je pleurais. Elle était chrétienne et prononça des paroles claires et précises sur la raison pour laquelle je pleurais mais je fis semblant, je lui dis que j’étais chrétienne, voulant cacher les ténèbres dans lesquelles je vivais. En la quittant, je sus là encore que c’était DIEU QUI me tendait toujours la main.  

Le chemin a été long, ma condition a empiré, ma vie devenait chaotique : j’étais dans le ventre du poisson (tu comprendras en écoutant le message plus bas).

Gloire soit rendue à DIEU de ce qu’IL a parlé encore et encore, de plusieurs manières, utilisant diverses personnes et une en particulier qui bien que connaissant la nouvelle vie que je menais, avait été mandatée (je le crois et le sais) par LE SAINT ESPRIT pour me dire et me rappeler à plusieurs reprises, ce avec quoi je luttais et qui était inconcevable pour moi après tout le tort que je continuais de faire au SAUVEUR. Cette bien-aimée sœur me rappelait que l’amour de DIEU n’avait pas changé pour moi et qu’à Ses yeux, j’étais toujours précieuse . Ces paroles étaient inspirées car elle ignorait toute la bataille qu’il y avait en moi, cette condamnation que j’avais acceptée au point d’en être arrivée à croire que DIEU ne pourrait plus jamais me pardonner.

J’avais besoin de comprendre/réaliser l’amour de DIEU POUR MOI, de réaliser que Son amour POUR MOI n’était pas fonction de ce que je pouvais dire ou faire ou ne pas faire. DIEU mon PÈRE l’a fait : IL a provoqué des situations (des tempêtes, des moments de crise) dans ma vie et j’ai – par Sa grâce – cessé de  croire aux mensonges du diable pour retrouver le chemin de Ses bras par la repentance c’est à dire en retrouvant ma position à Ses côtés.

Là où j’avais cru au mensonge selon lequel IL ne pourrait plus jamais me pardonner, non seulement DIEU m’a pardonnée et IL m’a aussi révélé Son amour pour moi au point qu’aujourd’hui rien ni personne ne peut me faire douter que DIEU m’aime. IL est MON PÈRE. Ce n’est plus qu’un simple savoir, j’en ai conscience.

La révélation (la prise de conscience) de Son amour pour moi a été la motivation pour L’aimer en retour et donc pour LUI obéir (la sanctification).

En CHRIST j’ai été accueillie auprès de DIEU, il n’y a rien de plus que je puisse faire, non. Comment celle qui a conscience d’avoir été accueillie, réconciliée avec LE PÈRE CÉLESTE pourrait-elle encore penser « je vais pécher de tel ou telle manière et puis demain je demanderai pardon »? Celle qui pense ainsi n’a pas connu l’amour de DIEU et je le dis avec beaucoup d’humilité.

L’amour de DIEU nous change, nous transforme, nous guérit, nous restaure, nous fortifie à l’intérieur. DIEU a fait dans ma vie infiniment au-delà de ce que je n’aurais jamais pu imaginer : IL m’a ramenée à LUI, m’a pardonnée, m’a délivrée, m’a consolée et depuis, IL me conduit dans Ses voies. IL m’apprend à vivre devant LUI. Je trébuche souvent, je LUI désobéis (pèche) souvent pour choisir de faire ma volonté mais LUI demeure toujours FIDÈLE pour me pardonner, pour me relever et m’enseigner afin que je ne retombe plus dans les mêmes pièges.

Toi qui présentement es loin de DIEU et qui lis ces mots, saches que c’est par amour que DIEU t’interpelle aujourd’hui.

Peu importe ce que tu as fait : la grâce est encore disponible aujourd’hui alors n’endurcis pas ton cœur mais humilie-toi sincèrement devant DIEU, repens-toi et laisse DIEU te restaurer, restaurer ta vie et te donner un vêtement de louange à la place de ce vêtement de culpabilité, de désespoir, de honte…

1 Jean chapitre 1 verset 9 Si nous confessons nos péchés, IL est FIDÈLE et JUSTE pour NOUS PARDONNER, et pour nous purifier de toute iniquité.

DIEU m’a ramenée à LUI et IL peut aussi le faire pour toi AUJOURD’HUI, ICI et MAINTENANT mais tu dois faire un choix entre les deux options que tu as : soit te laisser aller au désespoir, à la pensée mensongère selon laquelle DIEU ne pourrait plus jamais te pardonner et mourir dans cette condition et te retrouver en enfer ou alors CRIER A DIEU pour reconnaître que tu as péché contre LUI, LUI demander pardon et implorer Son secours afin qu’IL vienne te délivrer.

Que choisiras-tu? Que choisis-tu AUJOURD’HUI?

PS : Si tu souhaites échanger sache que je suis disponible en laissant un commentaire public ou un commentaire qui ne sera pas publié si tu y insères une adresse (exemple www.google.fr) et le commentaire sera en attente de modération. Je pourrai y lire ton adresse email afin de te répondre en privé par email.

7 réflexions au sujet de « J’étais retournée à mon vomi et LE SEIGNEUR JÉSUS CHRIST m’a ramenée à LUI – Témoignage »

  1. mes peches sont pire que vous j ai fait une pierepour chasser des liens et en fait j enai plus qu avant alors que je devais obeir en voyant le diable partout j ai chassé l occultisme par des sites soidisant chretiens mais j en sui responsable Je souhaite que la main de dieu soit sur moi mais comme je n ai pas compris ma situation est pire qu avant

    • Bonjour Albanese,

      Ces 3 enseignements à suivre dans l’ordre indiqué devrait vous aider à mieux comprendre certains aspects de la vérité de DIEU auquel est au bénéfice tout enfant de DIEU en JÉSUS LE CHRIST :

      Comment ÊTRE RÉELLEMENT LIBRE de la chair, des démons et du monde ? par Henri Viaud Murat ICI

      LE CONTRÔLE DES PENSÉES par Henri Viaud Murat ICI

      LA MARCHE PAR L’ESPRIT par Henri Viaud Murat ICI

      COUPE LES PONTS AVEC TON ANCIENNE VIE par Henri Viaud Murat ICI

  2. Bonjour, je suis dans la détresse spirituel, je pense être condamné car pour moi j’ai amené des âmes a la perdition. Je pense être le faux prophète de l’Apocalypse et que Dieu m’a vomit.
    Il y aurait-il pour moi une chance de salut ?

    • Bonjour Gozo,

      Prenez le temps de lire cet article sur les pensées impures à partir de ce lien : ICI

      et aussi de suivre différentes animations dans la catégorie Animations chrétiennes en commençant par celle-ci : ICI

      Ces ressources vous seront utiles si vous prenez le temps de les considérer.

  3. Bonjour frère et soeur je m’appelle malika je ne conner pas de frère ou soeur bien affermi pour avoir une communion fraternelle , et ou je vie personne dans la foi. J’ai besoin de soutien . Merci et soyer béni.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *