Les serviteurs et servantes de DIEU ont BESOIN de nos prières – Songe du 10 mars 2018

Dans la nuit du vendredi 09 au samedi 10 mars 2018, je me suis réveillée au petit matin un peu avant 5 h en étant secouée par ce que je venais de voir. Ce que j’avais vu concernait directement un serviteur de DIEU qui est un des instruments que JÉSUS LE MAÎTRE utilise ici en France pour transformer plusieurs vies. Je tais son nom pour faire part de ce que j’ai vu afin d’interpeller l’attention de chaque enfant de DIEU sur l’urgente nécessité de prier pour ceux que DIEU a donné comme don, Ses serviteurs et servantes. C’est un devoir, c’est notre devoir.

Éphésiens chapitre 4 versets 7 à 15 7 Mais à chacun de nous la grâce a été donnée selon la mesure du don de Christ.8 C’est pourquoi il est dit: Étant monté en haut, il a emmené des captifs, Et il a fait des dons aux hommes.9 Or, que signifie: Il est monté, sinon qu’il est aussi descendu dans les régions inférieures de la terre?10 Celui qui est descendu, c’est le même qui est monté au-dessus de tous les cieux, afin de remplir toutes choses.11 Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs,12 pour le perfectionnement des saints en vue de l’oeuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ,13 jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ,14 afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction,15 mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ.

Récit du songe 

Je voyais sur une grande scène, un serviteur de DIEU qui se tenait debout et un autre serviteur de DIEU vint se tenir à ses côtés pour le soutenir, pour être un soutien près de lui. Je précise que ces deux serviteurs sont en réalité proches.

En arrière plan je pouvais voir les membres de la chorale chanter. Lorsque ce serviteur de DIEU se mit à chanter avec la chorale, la louange prit une autre tournure, il y eut beaucoup plus de profondeur sans doute en rapport avec la grâce de DIEU qu’a reçue ce serviteur pour la louange.

Je vis ensuite comme une fumée blanche venir du côté droit de la scène : je savais qu’il s’agissait de la gloire de DIEU. Peu de temps après, je pouvais voir de la fumée, une autre fumée, émaner cette fois-ci du côté gauche de la scène et je savais qu’il s’agissait de quelque chose de démoniaque.

L’un des premiers réflexe de ce serviteur de DIEU fût de protéger les membres de la chorale en leur demandant d’évacuer la scène au lieu de protéger lui-même, au détriment de sa propre préparation.

En observant la scène, je savais que s’il s’était directement mis à l’abri sans aider en priorité les membres de la chorale à évacuer, il ne se serait pas retrouver dans une situation de danger. En effet, suite à cela, j’ai vu les rideaux être tirés de sorte que je n’étais plus capable de voir ce qui se passait sur la scène. Le serviteur de DIEU était resté sur cette scène, étant en danger à cause de la fumée émanant de la gauche de la scène, fumée qui en apparence ressemblait à celle qui émanait de la droite de la scène et qui représentait la gloire de DIEU mais il s’agissait de deux choses bien différentes.

Une fois les rideaux fermés, je me suis vue dans un endroit ressemblant à un grand hangar dans lequel il y avait plusieurs personnes. Je ne sais dire combien étions nous mais nous étions nombreux, très nombreux.

Chacun cherchait une place pour s’asseoir ou encore une position confortable dans laquelle être pendant que le serviteur de DIEU était en danger de l’autre côté des rideaux. J’ai réussi à trouver endroit où m’asseoir en hauteur (il ne s’agissait pas d’une chaise) et il y avait à mes côtés un autre disciple de JÉSUS qui est aussi mon papa lorsque j’entendis une voix s’élevait au milieu de nous. C’était la voix d’une sœur et sans même la voir, je savais qu’elle avait une quarantaine d’années et qu’elle était noire. C’est tout ce que je savais d’elle.

Elle nous interpellait tous autant que nous étions pour nous dire qu’elle sentait que nous devrions prier pour le serviteur de DIEU (celui qui était de l’autre côté du rideau).

Après avoir entendu ces paroles, je pris soudainement conscience de la pertinence de ce qu’elle disait et je réalisais que je devais prier, que nous devions prier pour le serviteur de DIEU qui plus que jamais avait besoin de nos prières en sa faveur. Je me ressaisis et commençais dès lors à prier, je priais en langues en élevant le son de ma voix car pendant que je priais je réalisais qu’il n’y avait que très peu de personnes qui priaient et pourtant nous étions des centaines dans ce lieu, des personnes qui avions tous d’une manière ou d’une autre été au bénéfice de la grâce de DIEU dans la vie de ce serviteur.

Pourtant, nous étions là, insouciants, inconscients de son besoin d’être soutenu.

Je priais entre autres en demandant que L’ESPRIT DE RÉSURRECTION QUI ramena LE CHRIST d’entre les morts, puisse ramener à la vie son corps mortel (celui du serviteur de DIEU). Je priais tout en étant profondément attristée et étonnée de voir qu’il y avait à peine qu’une dizaine de voix qui s’élevait en sa faveur : ses voix représentaient les personnes qui priaient.

J’étai étonnée et profondément attristée de voir que plus de la majorité ne priait même pas.

Je pouvais observer, dans un endroit mis à l’écart du hangar dans lequel nous étions, une sœur (qui est membre de l’assemblée où ce serviteur de DIEU est l’un des pasteur) près de la batterie, assise dans une grande passivité. Dernière elle, j’observais un frère debout et aussi dans la passivité, sans rien faire. J’étais indignée de voir que ces deux personnes qui représentaient tous ceux qui travaillent dans le ministère que DIEU a donné à ce serviteur étaient aussi passives et restaient sans prier comme si elles n’étaient pas concernées. Fin

Je me réveillais troublée, triste au point d’en avoir pleuré en priant car je voyais combien les serviteurs et servantes de DIEU ont été livrés à eux-mêmes par plusieurs des membres du Corps du CHRIST qui ne prient pas avec persévérance pour eux.

Ne sont-ce pas eux qui ont le plus besoin de prière? Et pourtant…

Éphésiens chapitre 6 versets 19 à 2019 Priez pour moi, afin qu’il me soit donné, quand j’ouvre la bouche, de faire connaître hardiment et librement le mystère de l’Évangile,20 pour lequel je suis ambassadeur dans les chaînes, et que j’en parle avec assurance comme je dois en parler.

1 Thessaloniciens chapitre 5 verset 25 : Frères, priez pour nous.

2 Thessaloniciens chapitre 3 verset 1 : Au reste, frères, priez pour nous, afin que la parole du Seigneur se répande et soit glorifiée comme elle l’est chez-vous,

Hébreux chapitre 13 verset 18Priez pour nous; car nous croyons avoir une bonne conscience, voulant en toutes choses nous bien conduire.

Combien d’entre nous prions assidûment pour les serviteurs et servantes de DIEU car prenant conscience qu’ils ont besoin de nos prières? Pensons-nous que c’était de la fausse modestie lorsque Paul l’apôtre demandait à ce que les saints prient pour lui ainsi que pour ceux qui étaient avec lui? Il en avait, ils en avaient réellement besoin.

Comment se fait-il que certains saints – peut-être en fais-tu partie – n’ont pas l’habitude, la culture de prier avec persévérance pour les serviteurs et servantes de DIEU? LE DIEU QUE nous invoquons ne nous conduirait-IL pas à prier souvent pour Ses enfants et serviteurs qui font partie de ceux qui ont le plus besoin de prière? Certainement que le problème ne vient pas de LUI mais de toi et moi qui ne L’entendons pas à cause de l’état de notre communion avec LE SAINT ESPRIT ou de l’absence de communion!

Voici une vidéo d’exhortation que je t’invite à suivre directement sur YouTube intitulée Urgent : Ceux qui ont le plus besoin de nos prières

Je te recommande de lire les textes suivants pour approfondir sur ce thème : Cultiver l’habitude de prier pour nos pasteurs Prions au lieu d’être sur le banc de l’accusateur Prier pour ceux qui nous bénissent Ces soldats tombés au combat parce que nous les avons tués Ai-je la démangeaison d’entendre les choses agréables?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *