L’esprit de DIVISION accueilli dans ta famille

Assis dans le salon, dans la pièce principale de la maison et j’observe en silence, je parle aux uns et aux autres mais les membres de ta famille et toi avez une vision trouble.

En effet, comment ne pouvez-vous pas vous douter de ma présence malgré que mes œuvres soient manifestes au milieu de vous?

J’observais au loin ta famille et tant que dans la crainte de votre DIEU vous marchiez, je n’avais AUCUN ACCÈS LÉGAL mais je peux remercier chacun de vous pour m’avoir sous-estimé et laissé SI FACILEMENT entrer chez vous.

Avec le temps, j’ai réussi à te monter mari contre ton épouse et inversement. Entre vos enfants et vous j’ai mis un mur, plus de dialogue mais des reproches incessants.

Le plus drôle est que chacun trouve normal la situation votre famille.
Femme, aveuglée par ta souffrance, tu as oublié qu’avec lui tu ne fais qu’une chair. C’est risible de te voir amère contre lui, désirant te venger, en colère depuis si longtemps alors que je te vois prier le soir. Moi au moins je tremble devant ton DIEU (Lire Jacques chapitre 2) mais cela ne semble pas être ton cas sinon tu ne continuerais pas à justifier ces sentiments dans ton âme. Ton mari n’est pas mieux : il est l’un de mes collaborateurs favori dans ta maison et il fait avancer ma cause à chaque fois qu’il se centre sur lui, sur tes agissements injustes.

Chacun est dans son coin, vos cœurs sont loin l’un de l’autre et dans la vie de vos enfants j’ai un accès LÉGAL à cause de votre attitude.

Je jubile parce que c’est TROP FACILE. Comment pouvez-vous être aussi insensés de vous liguer les uns contre les autres alors que vous faites partie d’une même famille?

Dans votre distraction toujours grandissante vous n’avez pas vu que je m’étais installé chez vous depuis longtemps déjà et AUSSI que par la porte que VOUS m’aviez si naïvement ouverte, j’ai invité mes alliés.
Vous priez contre moi, l’esprit de DIVISION mais je souris parce que vous me prenez par la main PAR VOTRE COMPORTEMENT. N’est-ce pas SUICIDAIRE de faire accueil dans sa vie, chez soi à un ennemi qui NE VOUS VEUT QUE DU MAL? Où est passé votre bon sens? C’est trop facile de vous détruire!
Comment fais-tu mari pour ne pas me voir? Et toi femme, comment fais-tu pour justifier jour après jour ta rébellion contre l’ordre de ton DIEU sans réaliser qu’en agissant ainsi, tu me donnes un accès LÉGAL, que tu m’ouvres GRANDEMENT la porte de ta famille?
Soit! Tant que vous ne serez pas résolus à me mettre dehors, je continuerai d’être un des habitants de votre maison, un des compagnons de votre famille. Ne sois pas naïf  (ve) : ce n’est pas parce que tu ne me vois pas avec tes yeux physiques que je ne suis pas présent pour autant. 
À défaut de me voir avec tes yeux physiques – car spirituellement tu es trop aveuglé(e) par la rébellion et l’endurcissement de ton cœur – RECONNAIS AU MOINS que tu manifestes bien MES ŒUVRES ainsi que celles de mes alliés (disputes, rancune, haine, manque de miséricorde envers l’autre, insultes, jalousie, manque de confiance en l’autre et soupçon du mal, adultère, mépris, violence émotionnelle, verbale et physique, insoumission…), que tu es en communion AVEC MOI bien plus que tu ne le penses.
Assis dans le salon, dans la pièce principale de la maison et j’observe en silence, je parle aux uns et aux autres mais les membres de ta famille et toi avez une vision trouble.
En effet, comment ne pouvez-vous pas vous douter de ma présence malgré que mes œuvres soient manifestes au milieu de vous?

Je suis l’esprit de DIVISION et je sévis dans des multitudes de familles. Est-ce aussi le cas chez toi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *