Prier pour ceux qui nous bénissent

Jacques et Jacqueline sont deux croyants en JÉSUS CHRIST.

  • Jacqueline, à la différence de Jacques, grandit dans sa dévotion à DIEU et l’une des répercussions est qu’elle agit en ayant conscience qu’elle fait partie d’un Corps, du Corps du CHRIST et cherche de fait l’intérêt et l’édification des autres membres du Corps. Elle prie en faveur des autres en combattant dans la prière comme le faisait Épaphras (Lire Colossiens chapitre 4 verset 12), laisse LE SAINT ESPRIT au travers elle relever ceux qui étaient tombés, encourager à la persévérance les autres membres, reprendre ceux qui en avaient besoin, aider de manière pratique les autres membres qu’elle côtoie… Elle rend simplement ministère aux autres : elle est à leur service pour la cause du CHRIST RESSUSCITÉ.
  • Jacques par contre est plutôt un croyant « cool » c’est-à-dire à dire qu’il vit sans avoir conscience qu’il fait partie d’un corps. Il le sait, il connaît 1 Corinthiens chapitre 12 par exemple (à relire attentivement) mais dans la pratique de son expérience, il n’est pas vraiment service des autres, voire même pas du tout en général.

Lequel des deux est une cible prioritaire pour le diable? Est-ce Jacqueline qui contrecarre les projets de satan et sa cohorte par le ministère rendu aux saints ou Jacques qui n’est pas vraiment une menace pour eux du fait de sa « passivité » en tant que membre du Corps?

Il est possible de beaucoup prier pour ceux qui sont comme Jacques, ce qui est une très bonne chose et il faut continuer. Je crois aussi que nous devons prier, beaucoup prier pour ceux qui dans le Corps sont comme Jacqueline : qui sont une bénédiction pour chacun de nous à l’endroit où DIEU les a placés et en fonction de ce qu’IL a mis en eux.

Tous connaissons – je veux le croire – ne serait-ce qu’un(e) croyant(e) qui vit ainsi. Ces frères et sœurs ne sont pas parfaits et sujets à la faiblesse comme chacun de nous mais il nous faut reconnaître que leur dévotion pour LE ROI et leur amour PRATIQUE pour les saints est une réelle bénédiction.

Que ferons-nous : attendre qu’ils soient en difficulté pour prier pour eux? Non! Du moins, plus du tout. À l’avenir, prie, prions pour ces personnes, recommandons les à la grâce de DIEU, demandons au SAINT ESPRIT de les emmener dans une consécration plus profonde, de les transformer à l’endroit de leurs faiblesses, de les préserver des attaques du diable pour ne pas qu’ils tombent et s’ils ont failli, qu’IL les relève.

Prions pour eux car EUX AUSSI ont BESOIN de la prière au même titre que chacun de nous prie chaque jour pour sa vie, pour sa famille.

La vérité est que tous les membres du Corps du CHRIST ne sont pas ciblés avec la même intensité par les forces du mal car EN PRIORITÉ sont ciblés ceux qui dérangent, qui en obéissant au SAINT ESPRIT LUI permette de réveiller les croyants qui autour d’eux étaient endormis, de consoler ceux qui étaient abattus, de ramener sur la voie juste ceux qui commençaient à se détourner… de gagner des âmes à DIEU, mettant ainsi à mal le royaume des ténèbres. Ces croyants sont littéralement des « PERSONNES À ABATTRE » et cela de manière PRIORITAIRE pour le camp adverse.

Que fera l’Église que nous sommes à l’avenir?

Resterons-nous passivement en train d’être bénis par ces frères et sœurs et ne pas développer l’habitude de prier pour eux? JAMAIS! Nous prierons! Je prierai! Tu prieras je l’espère, pas une fois seulement mais souvent, assidûment. Nous crierons à DIEU pour leurs vies comme si les nôtres en dépendaient car ce sont NOS frères et NOS sœurs. 

Nous prierons pour qu’ils soient des exemples, que leurs vies nous soient une prédication pour que nous sortions de la passivité pour ceux d’entre nous qui y sommes et ainsi, à ceux-là se rajouteront d’autres membres du Corps qui quitteront la passivité pour marcher sur le chemin de l’obéissance à DIEU en étant à la place que DIEU leur a donnée dans le Corps, pour être une bénédiction PRATIQUE pour ceux qui les entourent.

Si tu es d’accord avec ce que tu viens de lire, marque ton accord non en écrivant « amen » mais en PRIANT pour ces frères et sœurs que tu connais, pour tous ces croyants qui bénissent le Corps de manière pratique, cela sera plus utile au Corps du CHRIST que nous sommes que de dire « amen » sans qu’aucune action concrète ne s’en suive de ta part.

PS : Pourrais-tu prier pour moi qui rédige ces mots, qui tiens ce blog? 

Que DIEU te bénisse.

Et si tu partageais ce lien à d'autres pour leur édification?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *